" En tant que propriétaire de gîtes, j’espère apporter au réseau ma connaissance du terrain tout en ayant une vision claire des valeurs que nous devons défendre au niveau national, dans un marché du tourisme de plus en plus complexe et flou pour le grand public. Il s’agit de réaffirmer l’exigence de qualité et d’authenticité que nous portons, la connaissance fine des territoires et de leurs spécificités qui font la réputation de Gîtes de France depuis soixante-quatre ans et qui nous confèrent une position unique sur le marché du tourisme actuel."

Le conseil d'administration de la Fédération nationale des Gîtes de France a élu son nouveau président, Sylvie Pellegrin. C'est la première femme à occuper ce poste depuis la création du réseau il y a 64 ans, en 1955. Elle aura pour mission de mettre en place de manière opérationnelle la stratégie adoptée pour transformer Gîtes de France. Stratégie qui vise une internationalisation et un rajeunissement de la clientèle et qui pourrait conduire à des partenariats avec des distributeurs extérieurs.

Madame Pellegrin succède à Dominique Pommat, qui était en poste depuis début 2017 et a quitté la présidence, avant la fin de son mandat de trois ans, pour des raisons personnelles. Monsieur Pommat reste toutefois administrateur de la Fédération nationale. Le mandat de madame Pellegrin arrivera à son terme lors de la prochaine assemblée générale élective de la Fédération prévue en février 2020.

Sylvie Pellegrin est propriétaire avec son époux d'un domaine viticole sur la commune de Lambesc (Bouches-du-Rhône) dans la région d'Aix-en-Provence. En parallèle, elle a progressivement développé depuis 1996 une offre de six gîtes, dont deux Ecogîtes classés 4 épis et titulaires également du label Tourisme & Handicap. Active dans la promotion du département, madame Pellegrin est élue administratrice du relais Gîte de France des Bouches-du-Rhône en 1998 puis présidente départementale en 2012.

Bio express de Sylvie Pellegrin
  • Née le 27 novembre 1962, à Marseille, d’une mère Corse
  • Habite à Lambesc, dans les Bouches-du-Rhône, sur le domaine viiticole familial
  • Mariée , 2 enfants (1 garçon de 22 ans et 1 fille de 17 ans)
 Carrière professionnelle
  • Viticultrice avec son mari Jean-Claude depuis 1982- rouge et rosé Château de Libran (AOP côteaux d’Aix-en-Provence)
  •  Propriétaire de gîtes depuis 1996  (tous œnotourisme + visite du vignoble en calèche) sur la commune de Lambesc, dans les Bouches-du-Rhône
  1. Gîte Caladoc : 3 gîtes pour 6 personnes – 3 épis (depuis juin 1996)
  2. Gîte Grenache : 2 gîtes pour 6 personnes – 3 épis  (juin 1996)
  3.  Gîte Syrah, : 1 gîte  pour 5 personnes – 3 épis :  (mai 2001)
  4. Gîte Le Micocoulier : 1 gite pour 4 personnes, classé Tourisme & handicap et Ecogîte – 4 épis (octobre 2013)
  5. Gîte Merlot : 1 gîte 6 personnes Tourisme & handicap et Ecogîte – 4 épis (octobre 2013) 
  6. Gîte Cabernet : 1 gîte 6 personnes – 4 épis : (avril 2017)

Visite sur un gîte de Sylvie Pellegrin

À propos de Gîtes de France®  

Créée en 1955, la Fédération Nationale des Gîtes de France® est un acteur de référence en Europe de l’accueil chez et par l’habitant. Elle regroupe 42 000 propriétaires proposant plus de 70 000 hébergements dans toute la France dont 82 % situés en milieu rural : gîtes, chambres d’hôtes, gîtes de groupe, gîtes d’enfants, gîtes d’étapes, campings & chalets).

Si le parc est globalement stable,  le nombre de chambres d’hôtes labellisées Gîtes de France a baissé, en raison de la concurrence sur internet, reconnaissait en 2018 l’ancien président Dominique Pommat.

L’hébergement en Gîtes de France® reste une réalité économique forte. Selon la Fédération, il représente un volume d’affaires annuel direct et indirect de près de 1,1 milliard d’euros et 31 745 d’emplois directs, indirects et induits créés. La marque, avec ses fédérations nationale et départementales, représente elle-même représente 550 emplois pérennes et qualifiés au niveau national. L’activité génère également 478 millions d’euros de recettes fiscales au bénéfice de l’État, des collectivités locales et des organismes sociaux. Par ailleurs, les propriétaires adhérents investiraient chaque année plus de 473 millions d’euros dans la rénovation du patrimoine bâti.

Pour le dernier exercice publié dans le détail (2016), le volume d’affaires direct représentait alors 468,1 millions d’euros (+7 % par rapport à 2015), pour  6,67 millions de nuitées (+3,6 %).

 

VOS RÉACTIONS

Laissez votre commentaire