Forte progression des visiteurs internationaux sur Paris et sa région, et en particulier des Japonais, en hausse de +18,5 % (503 000 visiteurs). La deuxième plus forte hausse derrière celle des Italiens (+27,5%, 835 000 visiteurs).

Record de visiteurs et d'arrivées hôtelières, record de taux d'occupation, record de prix des nuitées et record de recettes touristiques. Le bilan économique du tourisme en 2018 dans région Ile-de-France, Paris en tête, apparait remarquable à presque tous les égards, à deux nuances près : la légère baisse du nombre de visiteurs français et le petit recul du nombre de déplacements professionnels.

"C'est une année exceptionnelle pour l'activité touristique à Paris Région. Les chiffres démontrent à nouveau le rayonnement international de notre destination", a estimé Éric Jeunemaitre, président du Comité Régional du Tourisme Paris (CRT) Île-de-France, en présentant le bilan annuel de l'organisme lors d'un point presse tenu le 14 février.

Les 50 millions de touristes accueillis en 2018 (2 millions de plus qu'en 2017) auront ainsi généré 21,5 milliards d’euros de recettes, soit 974 millions de plus par rapport à 2017 et 2,3 milliards d’euros de plus qu’en 2016.

L'hôtellerie francilienne aura largement profité de cette manne, avec 35 millions d’arrivées hôtelières. Cette augmentation de 3,6% par rapport à 2017 est due exclusivement à l'essor de clientèles internationales (+8,7%, soit + 1,413 millions d'arrivées), la clientèle française accusant à l'inverse une contraction (-1,1%, soit - 197 000 arrivées). Et pour la première fois, le nombre des visiteurs internationaux, avec 17,6 millions d'arrivées (+ 1,413 millions), passent devant ceux des visiteurs français, avec 17,5 millions (qui culminaient à 18,2 millions en 2010 et 2011).

Les nuitées hôtelières ont d'ailleurs progressé plus fortement encore (+5,5 % à 71,8 millions de nuitées), avec une prépondérance plus forte encore des internationaux qui représentent désormais 58,6 % des nuitées, soit 42,1 millions de nuitées, représentant une moyenne de 2,43 nuitées par arrivée hôtelière).

Pour nuancer le tableau au beau fixe, on notera tout de même le léger recul des voyages d'affaires dans les nuitées de 2018 (-1,2 % par rapport à 2017). Elles ont malgré tout généré 33,5 millions de nuitées hôtelières soit 46,7% de la fréquentation totale. Un recul remarqué surtout au cours des trois derniers mois de l'année.

La fréquentation à son plus haut grâce à la clientèle internationale en hausse de 36 % depuis 2009

Sources : INSEE – DGE –CRT Paris Île -de- France

Les plus fortes hausses de visiteurs internationaux ayant séjourné dans les hôtels franciliens s’observent les Italiens (+27,5%), les Japonais (+18,5%) et les Espagnols (+16,1%). La clientèle provenant es Etats-Unis est en hausse de + 15,7 % et représentent 16,1 % des arrivées internationales (2,823 millions d’arrivées).

Des TO plus élevés encore qu’en 2017, année record, avant de fléchir en décembre

Source : INSEE – DGE –CRT Paris Île -de- France

Le taux d’occupation moyen (76,5%) est également en hausse par rapport à 2017 (+3,3 points),
dépassant même les niveaux connus avant les attentats.Ces bonnes performances sont valables sur tous les mois de l’année excepté en décembre, où les effets des mouvements sociaux des gilets jaunes se sont fait ressentir (-2,5 points).
Toutes les catégories d’hôtels ont connu des taux d’occupation supérieurs à ceux de 2017. Les établissements 4 et 5 étoiles ont enregistré la hausse la plus importante (+3,8 points), suivis par les  hôtels 3 étoiles (+3,5 points).

Des revenus qui atteignent de nouveaux sommets

Source :  In Extenso Tourisme, Culture et Hôtellerie

La progression des revenus est cette fois générale, contrairement à 2017 où les prix moyens (RMC) avaient baissé sur toutes les gammes hors de Paris et sur la gamme Luxe et palace à Paris.

Le bilan complet édité par le Comité régional du tourisme Paris Région
Présentation_Bilan_2018

VOS RÉACTIONS

Laissez votre commentaire