La queue se formait déjà, une heure avant l'ouverture le 12 février à 19 h du Popeyes Louisiana Kitchen de Montpellier.

A Toulouse, comme à Montpellier, en ces jours de février, des queues de deux à trois cents de mètres de clients se formaient. Rien à voir avec les promos Nutella chez Intermarché... Ce qui créait l'événement ces après-midi là dans les cités occitanes, c'était l'inauguration d'une nouvelle enseigne de restauration rapide dédiée au poulet (frais et d'origine française !) : Popeyes Louisiana Kitchen. Appelée sans doute à prendre rapidement le diminutif de Popeyes chez les consommateurs (à prononcer de préférence.

La première ouverture a eu lieu le jeudi 8 février 2018 à Roques-sur-Garonne (Haute-Garonne), dans à 16 km au sud-ouest de Toulouse, en pleine zone commerciale, où l'on trouve entre autre, un hyper E. Leclerc et un hyper Leroy-Merlin.

Depuis, ce restaurant drive de 365 m2 semble ne pas désemplir, pour la plus grande satisfaction de Loïc Bernard. Le président de Lodarest, le franchisé qui exploite la marque Popeyes Louisiana Kitchen pour la France, tablait plutôt sur 500 couverts/jour. C'est plus du double qu'il enregistrait jusqu'à la mi février (date de bouclage de cet article) pour un ticket moyen avoisinant les 11 euros, lui aussi supérieur aux attentes. Si un tel rythme se maintient, l'objectif de 2 millions d'euros annuel de chiffre d'affaires devrait être largement dépassé.

Deuxième ouverture quelques jours plus tard, un lundi 12 février, sur la place de la Comédie, du "flagship" français de l'enseigne, dans l'immeuble accueillant aussi un complexe de cinémas Gaumont. Autant dire un emplacement N°1, emporté de haute lutte par la foncière immobilière luxembourgeoise BBFD, chargée de développer les implantations de Popeyes en France, Lodarest en étant locataire exploitant. Un restaurant de 370 m2 sur trois niveaux, cuisines comprises, offrant 180 places assises, dont 90 en terrasse à partir du printemps. Et là aussi, tous les espoirs semblent permis, puisque la prévision de 500 tickets/jour est également explosée.

Du coup, Lodarest et BBFD semblent conforter dans leur projet d'ouvrir jusqu'à 10 restaurants par an en France pour atteindre au total 150 établissements. Un deuxième restaurant est d'ors et déjà prévu à Montpellier dès cette année. Idem dans l'agglomération toulousaine, à Blagnac, tout près de l'aéroport international.

Aux Etats-Unis, Popeyes Louisiana Kitchen est le challenger de KFC (Kentucky Fried Chicken). Fondé en 1972, son réseau compte 2 600 unités, dont 620 à l'étranger et réalise un chiffre d'affaires de 3 milliards d'euros. Popeyes a été repris en mars 2017 par le groupe canadien Restaurants Brand International (RBI) pour un montant de 1,8 milliard de dollars. RBI contrôlait déjà les enseignes Tim Hortons et Burger King.

Loïc Bernard et son équipe, lors de l’inauguration du Popeyes Montpellier

1000 clients par jour à Toulouse, Roques-sur-Garonne, qui doit de nouveau embaucher

Les 44 personnes prévues initialement n’ont pas suffi. Les prévisions de vente ayant explosé, la chaîne est conduite à recruter 20 collaborateurs supplémentaires, hôtes et hôtesses de caisse, manageurs, salariés polyvalents alternant en salle et cuisine…

Le site internet et le logo de l’enseigne
Aperçus de la carte

Le poulet, rien que du poulet ou presque, et sous toutes ses formes : burgers, wraps, nuggets, strips, nuggets, bon-in. Accompagnés de frites elles aussi « cajun » ou de salades. Viendront dans quelques mois des spécialités marines à base de poissons et de crevettes.

Le leitmotiv , du poulet préparé à la manière cajun : des pièces de poulet frais provenant du producteur français LDC, qui les fait marinées une douzaine d’heures dans des épices de Louisiane, qui sont ensuite, en cuisine, enrobées à la main d’une panure maison et cuites juste avant le service.

Un menu enfant attractif à 4,50 euros

Et une carte de desserts où se distinguent frozen yogurts, sundaes et muffins

VOS RÉACTIONS

Laissez votre commentaire