Au coeur d'Eataly, la piazza centrale, éclairée de lumière naturelle par la verrière de l’artiste écossais Martin Boyce, Eataly sera ouvert sept jours sur sept, de 8 h à minuit. Photo Le Parisien.

La France sera devenue depuis le 12 avril 12 h 12 précise, horaire de son ouverture, le treizième pays hôte du magasin hybride italien. Et le 37 de la rue Sainte-Croix de la Bretonnerie à Paris (4ème), sa 39 ème adresse. Un immeuble de 4000 m2, datant du 19 ème siècle, composé de deux bâtiments et de cours intérieures, entièrement restaurés et en partie reconstruits pour accueillir Eataly.

Eataly à Paris, ce sont, réunis et répartis sur trois étages et 2500 m2, huit stands spécialisés : boulangerie panetteria, pâtes fraîches, boucherie, charcuterie, épicerie, fromagerie, étals de fruits et légumes et cave à vins. Et sept bars-restaurants totalisant 400 places assises, dont 100 en terrasses sur cours. Sans oublier une école de cuisine et une plate-forme de commandes sur internet. Eataly Paris Marais est dédié très majoritairement, en dehors de quelques références françaises, aux produits alimentaires italiens de haute qualité, mis en scène dans des décors soignés et animés. Plus de 1500 sélections au total, dans leur saison, provenant des 20 régions italiennes, proposées et en partie fabriquées et cuisinées devant les clients. Qu'ils pourront accompagnés de quelque 1250 crus présentés dans la cave à vins.

Quant à leurs tarifs, les premiers prix ont été voulus abordables. Des pizzas qui s'échelonnent entre 9 € la Margherita et 16 € la Parma. Des plats de spaghetti à partir de 9,50 €. Une formule déjeuner à moins de 30 € au restaurant L’Osteria del vino attenant à la cave à vins. Ou encore un espresso au « Caffè » à 1 euro.

Pour s'implanter en France, Oscar Farinetti, un Piémontais de 64 ans, fondateur visionnaire de cette enseigne novatrice qu'il a lancée en 2007 à Turin, a conclu un contrat de master-franchise avec le groupe Galeries Lafayette. La marque de grands magasins a vu là une belle opportunité de développer son pôle Sud Marais. Il y possède déjà l'historique BHV Marais, situé rue de Rivoli et rue du Temple, et depuis 2013 sa fondation d'entreprise Lafayette Anticipations. De fait, le 37 de la rue Sainte-Croix, qui abritait jusque-là la cantine du BHV, reliera les deux adresses par un réseau de cours intérieures.

Nicolas Houzé, le directeur général des Galeries Lafayette et du BHV Marais, n'a pas communiqué le montant de cet investissement qui aura requis trois années de travaux. Il espère le rentabiliser en seulement trois ans, en prévoyant plus d'un million de clients par an, dont une proportion importante de touristes étrangers (ils représentent déjà 15 % du CA du BHV Marais) et un chiffre d'affaires compris entre 30 millions et 45 millions d’euros par an.

Pas d'autres projets français Eataly dévoilés pour l'instant. Mais de nouvelles adresses pourraient voir le jour à Paris et dans des grandes villes de province. Le concept ne sera pas toutefois décliné en petit format au sein des magasins Galeries Lafayette.

Eataly occupe le troisième pâté de maison, en partant de la gauche, entre le BHV et la fondation Lafayette Anticipations à droite

Source : Galeries Lafayette

Photos : Galeries Lafayette/Thibaut Voisin.

L’idée est simple: de grands lieux de convivialité où vous pouvez acheter, manger et découvrir les produits italiens de haute qualité. Fondé en 2002, le premier Eataly a vu le jour à Turin en janvier 2007. Parallèlement Eataly crée et acquiert, à partir de 2004, des participations dans des sociétés italiennes produisant des produits de haute qualité. Aujourd’hui, ces entreprises sont plus d’une vingtaine et elles produisent: de l’eau, des boissons, de la viande, de la charcuterie, du fromage, des pâtes, des pâtisseries et bien d’autres aliments. Ces sociétés fournissent environ 20 % des produits vendus par Eataly. Les 80 % restants sont achetés à environ 2 000 autres producteurs.

Le reportage réalisé par le Parisien lors de la conférence de presse du 9 avril 2019

 

Eatalys compte également développer un trafic important de vente en ligne de pâtes, riz, céréales, légumineuses, condiments, conserves, épicerie sucrée…  

 

VOS RÉACTIONS

Laissez votre commentaire