Le nouveau président du Syneg, Pierre-Alain Augagneur est président de la société Charvet. Basée dans l'Isère, Charvet fabrique des matériels de cuisson horizontale pour la restauration collective et commerciale.

L'Assemblée générale 2013 du Syneg (Syndicat National de l'Equipement des Grandes Cuisines) qui s'est tenue à la mi juin, a été marquée par l'élection d'un nouveau président, l'industriel Pierre-Alain Augagneur, qui succède à Thierry Brener.

 

Après avoir rappelé les missions du Syneg, en premier lieu la défense des intérêts de ses adhérents et de la filière auprès des pouvoirs publics et des instances administratives, monsieur Augagneur a souligné les nouveaux défis des constructeurs sur un marché difficile. En effet, les ventes en France et à l’exportation ont baissé de 2 % en 2012 et étaient encore en recul au premier trimestre 2013, à l’exception des exportations.

Le Syneg se mobilise en particulier sur les nouveaux défis environnementaux. En premier lieu la question de la collecte et de la valorisation des équipements en fin de vie. Mais aussi les nouveaux défis sociétaux avec la montée en puissance de la RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises). Pierre Alain Augagneur entend proposer aux membres du Syneg des « solutions concrètes et adaptées aux enjeux que soulèvent les nouvelles réglementations et orientations de la société ».

Par ailleurs, durant son mandant, le nouveau président souhaite renforcer les liens et le dialogue entre les acteurs de la filière, installateurs et bureaux d’études tout particulièrement. Il entend également assurer « une meilleure lisibilité des actions du Syneg » auprès des médias.

NOUVEAUX DÉFIS SUR UN MARCHÉ MANQUANT DE VISIBILITÉ
La directive européenne éco conception ou ErP (Energy related Products)

– Cette directive européenne visant à concevoir des équipements plus écologiques, plus respectueux de l’environnement, dès leur conception jusqu’à leur élimination ,mobilise des experts du Syneg qui interviennent dans plusieurs commissions du CEN/Comité Européen de Normalisation).

– Le Syneg fait notamment des propositions étayées sur les méthodes d’évaluation des performances énergétiques des matériels en vue des mesures d’exécution de la directive ErP prévue en 2014.

– Le Syneg a une forte légitimité dans ce domaine, ses membres ayant réalisé ces dernières années d’importants efforts en matière d’économies d’énergie, de consommation d’eau ou de traitement des déchets.

La problématique de la collective des équipements en fin de vie

– Le Syneg a été pionnier en matière de collecte et de traitement des DEEE (Déchets d’Equipements Electriques et Electroniques) en signant dès 2007 un accord avec Recy’stem Pro. Toutefois le Syndicat souligne la pression des pouvoirs publics pour diriger les producteurs vers des « éco organismes ». D’où deux voies possibles : rester en système individualité mutualisé dans le cadre de l’accord avec Recy’stem Pro, ou créer un éco organisme dont la gouvernance serait majoritairement assurée par la filière « Grandes Cuisines ».

– Le Syneg ouvre maintenant le dosssier des DEA (Déchets d’Eléments d’Ameublement). En vigueur le 1er mai 2013, avec toutefois un délai d’entrée en application d’1 an, un décret prévoit l’adhésion des producteurs concernés à un éco organisme et le règlement d’une éco contribution par l’acheteur.

– Le Syneg recherche des solutions à la fois conformes à l’esprit de la loi et réalistes, qui tiennent compte des contraintes et des intérêts des producteurs et des autres acteurs de la filière grande cuisine (bureaux d’études et installateurs).

– Le Syneg a constitué un groupe de travail DEEE/DEA ,présidé par Christian Cavin (société Socamel). Ce groupe s’orienterait vers la création d’une association gouvernée par des acteurs de la filière, dont la mission serait de collecter les différents types de déchets (DEEE et DEA). Déchets de chantier y compris, bien que non soumis à la REP (Responsabilité Elargie des Producteurs).

La prise de conscience des responsabilités sociétales des entreprises

– Ces exigences sociétales, de plus en plus importantes pour les entreprises, sont assez bien connues et une bonne partie de leurs objectifs respectés, assure le Syneg. Celui-ci envisage malgré tout de formaliser ces nouvelles exigences dans un guide d’utilisation de la RSE pour les PME, publié d’ici la fin de l’année 2013.

Le nouveau site internet du Syneg

Le Syneg regroupe 48 entreprises, constructeurs français et filiales de commercialisation de constructeurs européens. Ces entreprises réalisent un chiffre d’affaires de plus de 470 millions d’euros, soit près de 80 % du chiffre d’affaires total de la profession.

Leurs ventes à l’exportation représentent 30 % de leur chiffre d’affaires total. La préparation mécanique représente à elle seule plus de 50 % des ventes françaises à l’étranger. Certaines entreprises réalisent même plus de 70 % de leurs ventes à l’internationale.

Cliquer sur l’image

————

Film : Nathaël Rusch

Texte : d’après dossier de presse

———–

VOS RÉACTIONS

Laissez votre commentaire