Au premier trimestre 2017, les secteurs de la Restauration ont absorbé 82 % des nouvelles embauches de la branche. Sur les 256 613 projets de recrutement recensés par Pôle Emploi pour cette année, près de 201 000 concernaient des entreprises de Restauration. Photo : Senad

Le marché témoigne d'une confiance dans l'avenir à court-moyen terme, car il recrute à tour de bras. Les entreprises de la branche Hébergement Restauration auraient en effet créé 13 500 emplois supplémentaires entre janvier et mars 2017, selon les chiffres de l'Insee publiés le 13 juin. Ce chiffre constitue le solde net entre les emplois supprimés au cours de ces trois mois et ceux créés dans la même période.

Jamais la branche n'avait créé autant de postes au cours d'un premier trimestre. Le millésime janvier-mars 2017 s'approche d'ailleurs du record absolu atteint au deuxième trimestre de l'année 1999 avec 14 800 créations.

Signe supplémentaire de la reprise observée dans l'hôtellerie, l'Hébergement a créé 2 400 postes, soit presque trois fois plus qu'au quatrième trimestre 2016 (900). Le secteur avait d'ailleurs perdu 3 300 emplois au cours des deux trimestres précédents de 2016. Cette reprise des recrutements coïncide avec le redressement de la fréquentation observée au premier trimestre 2017 dans les hébergements collectifs touristiques). Exprimé en nuitées, la fréquentation a progressé de +1,1 % après une hausse de 3,8 % au quatrième trimestre 2016. Hausse portée surtout par la clientèle étrangère (e (+2,7 %).

Concernant les emplois intérimaires, la tendance est là aussi dynamique. L'Hébergement Restauration a contracté 10 300 postes d'intérim au premier trimestre 2017, contre 10 500 au quatrième trimestre 2016 et 10 000 au troisième.

Ces embauches sont à corréler avec le rythme soutenu de créations d'entreprises. Elles se chiffrent depuis le deuxième semestre 2016 à environ 2 500 par mois en données corrigées des variations saisonnières, et ont même fortement augmenté en avril et mai 2017.

L'Insee met à jour ces statistiques emploi d'un trimestre à l'autre et les révise régulièrement à la hausse ou à la baisse. Ces révisions toutefois ne contredisent pas les tendances d'évolution initialement observées mais peuvent en modifier l'intensité.

Créations d’emplois au premier trimestre de chaque année

Niveau annuel d’emploi
(à la fin du premier trimestre 2017)


Ces données sont provisoires et susceptibles de révision par l’Insee

Données corrigées des variations saisonnières en fin de trimestre : niveau d’emploi
Champ : France (hors Mayotte), personnes de 15 ans ou pluS
Source : Insee, estimations d’emploi ; estimations trimestrielles Acoss-Urssaf, Dares, Insee

Source Insee-Dares – traitement HR-infos
Méthodologie

Les estimations d’emploi trimestrielles sont établies par l’Insee à partir des fichiers Urssaf (source Epure) sur les secteurs principalement marchands et non marchands privés ; elles s’appuient aussi sur une estimation de l’emploi intérimaire réalisée par la Dares à partir des relevés mensuels de contrats de travail établis par Pôle emploi, mais également, depuis le deuxième trimestre 2016, à partir des déclarations sociales nominatives (DSN) pour plusieurs grandes entreprises de travail temporaire.
Cette Informations Rapides de l’Insee est publiée en partenariat avec la Dares. L’Acoss publie également des estimations d’emploi sur son propre champ. Cette publication intervient le même jour et à la même heure que celle de l’Insee et de la Dares. Elle est disponible sur le site Internet de l’Acoss.
Révisions : d’une publication à l’autre, les chiffres des trimestres précédents peuvent être révisés notamment à la suite d’une expertise complémentaire de la source Urssaf, réalisée par l’Insee.

Le regain de la fréquentation depuis le 4 ème trimestre 2016 a incité les hôtels à recruter
Tourisme_2017T1

VOS RÉACTIONS

Laissez votre commentaire