Près de 30 000 euros : c'est le fruit de la générosité des restaurateurs qui ont participé, fin 2010, à la collecte de Restaurants sans frontières, au rang desquels on comptait Chai 33, El Rancho, Exki, La Pataterie et les

Assurer une alimentation à l’école est l’un des leviers pour re scolariser les petits Haïtiens après le séisme dévastateur de janvier 2010.

{{Ecouter l’interview Philippe Hersant}}

1 – bilan 2010

2 – mobiliser les restaurateurs

3 – projets 2011

Le témoignage de Michel Boujenah

Près de 30 000 euros : c’est le fruit de la générosité des restaurateurs qui ont participé, fin 2010, à la collecte de Restaurants sans frontières, au rang desquels on comptait Chai 33, El Rancho, Exki, La Pataterie et les adhérents indépendants de l’Umih 35. Une somme à destination d’Haïti (cf. article d’HR-infos du 29/09/10), où l’association va poursuivre son action en participant à la construction de nouvelles cantines pour les enfants, en association avec des organisations humanitaires sur le terrain. Mais Restaurant sans frontières veut augmenter sa capacité d’action. Aussi son équipe réfléchit-elle à de nouvelles pistes pour financer des projets. Le point avec son fondateur et président, Philippe Hersant.

Depuis sa création en septembre 2007, Restaurants sans frontières a pour parrain Michel Boujenah. Le comédien a été séduit par le projet de l’association et multiplie les propositions pour récolter des fonds.

Le site de l’association

Lien sur le logo

{{De l’urgence à la reconstruction, le projet d’une cantine pour 1000 petits Haïtiens : faits et chiffres}}

———————————

Sur Picasa, le diaporama de l’action menée dans la commune de Léogane

Lien sur la photo de la petite fille

Le site d’Aide et Action décrivant l’opération Haîti

Lien sur le logo

——————-

Deux exemples d’actions engagées en 2011

150 enfants fréquentent la structure scolaire du site de Canapé vert (école Ti Mouton). Celle-ci sera reconstruite en intégrant une cantine et un jardin potager.

Le camp temporaire Kay Boné Timoun accueille 75 enfants isolés suite au séisme de janvier 2010. Le camp sera reconstruit en dur et disposera d’une cuisine/réfectoire.

———–

Interview : Juliette Micheneau

Photos fournies par Aide et Action et Restaurants sans frontières

—————-

VOS RÉACTIONS

Laissez votre commentaire