Le catering aérien reste le premier métier de Newrest. Le 23 octobre, les équipes Inflight de Newrest France à Orly ont servi les prestations VIP des 24 passagers (4 VVIP et 20 accompagnants) et des 12 membres d’équipage du vol royal du Bahreïn.

Dans le peloton des leaders mondiaux du catering multi secteur, le français Newrest a réalisé un chiffre d'affaires consolidé de 1,270 milliards d'Euros sur l'exercice 2016-2017 (clos le 30 septembre), en croissance de + 13% dont + 9% en croissance organique. Le groupe avait fait un peu mieux en 2016, avec une croissance de + 19,8 % dont + 13 % en organique.

Le groupe emploie environ 29 500 personnes dans 48 pays et prépare un million de repas par jour. Il a développé de nombreuses filiales et joint-ventures locales qui lui permettent de renforcer sa compétitivité sur les appels d'offres et de parfaitement connaître les arcanes souvent complexes des marchés locaux.

Ces quatre grands secteurs d'activités sont en progression, en particulier ceux de la restauration collective, où le groupe a acquis 100 % de la société française Coralys, et de la gestion de bases-vie (+ 25% de croissance de CA cumulé sur les deux secteurs). br>
Le secteur aérien a connu une croissance moins forte en raison surtout, explique Newrest, d'un incendie qui a détruit l'unité de Charles de Gaulle en Juillet 2017, entraînant un transfert de la production à Orly et au Bourget et mise en place de la sous-traitance. Une nouvelle unité sur 7 500 m2 devrait être opérationnelle au premier trimestre 2018. br>
Les activités en Europe et en Afrique ont connu les plus fortes progressions d'activité, avec respectivement + 14 % et + 15 %. La zone Europe reste la principale zone géographique avec 65% du chiffre d'affaires et l'Afrique la deuxième avec 19%.. br>
Les éléments présentés ne prennent pas en compte la filiale non consolidée en Arabie Saoudite dont Newrest a le management et qui a réalisé un CA de 535 millions d'euros sur l'année. C'est donc au total un chiffre d'affaires de 1, 805 milliards d'euros qui est managé par Newrest en 2017. br>
Le Groupe a ouvert en 2017 une unité de catering aérien à Bogota et a gagné un contrat de plusieurs de dizaines de millions d'Euros avec la compagnie aérienne United pour la fourniture de prestations de restauration aérienne à London Heathrow et sur le reste du territoire britannique. br>
Newrest a connu de nombreux succès commerciaux en restauration collective notamment avec de nouveaux contrats signés avec Icade, ADP, l'Economat des Armées, Fujitsu, Siemens, le CREPS de Toulouse, Michelin, Ambev. Newrest a également remporté un important contrat pour la restauration des prisons au Maroc. br>
Newrest a profité des conditions de marché exceptionnelles pour renforcer encore sa capacité financière en levant un Euro Private Placement de 140 millions d'euros pour son développement. Au 30 Septembre 2017 l'endettement financier net de Newrest restait faible avec un Leverage Ratio inférieur à 0,15 (actif total / avoir des actionnaires). br>
Début octobre (après clôture de son exercice), Newrest avait signé un contrat-cadre avec la compagnie américaine Delta Airlines , incluant notamment l'ouverture de deux unités de production, au premier trimestre 2018, sur les aéroports de Salt Lake City (Utah, 250 vols jour) et de Raleigh-Duham (en Caroline du Nord, 50 vols jour). Un investissement de 40 millions de dollars.

Le site internet le logo de la société

newrest_logo

Répartition du chiffre d’affaires 2017 par branche d’activité
  •  Catering aérien (y compris duty free à bord) : 38% (vs 41 % en 2016)
  • Restauration collective, gestion de bases vie : 34% (vs 30 % en 2016)
  • Restauration ferroviaire : 23%
  • Retail aéroportuaire : 5%

A l’international,  des filiales et des partenariat savec des acteurs locaux maîtrisant bien et connaissant parfaitement les arcanes du marché

Au Royaume-Uni et en Belgique, Newrest s’est associé à Servair, filiale du Groupe Air France.

 

Le Groupe Newrest est né en 2005 du rapprochement de Catair (fondé par Olivier Sadran en 1996) et d’Eurest Inflight, ancienne filiale de Compass Group. Compass cède alors le contrôle de Newrest à Olivier Sadran et aux cadres dans le cadre d’un LMBO.

Olivier Sadran (qui est également patron du Toulouse Football Club) co-préside aujourd’hui Newrest avec le Suisse Jonathan Stent-Torriani, ancien dirigeant de Compass Group et Gate Gourmet International.  88,6 % du capital du groupe est détenu par son management (300 collaborateur), Olivier Sadran étant le principal détenteur de parts. Les partenaires minoritaires au capital de Newrest son Naxicap Partners (5,2%), Ardian (ex. Axa PE) (2,8%), Duti Participations (1,9 %) et BNP Paribas Dvpt (1,4%).

Le développement rapide de Newrest repose sur une série d’acquisitions ciblées. Le Toulousain reprenait ainsi en 2010 à Accor la Compagnie des Wagons-Lits. Acquisition oh combien stratégique d’un spécialiste reconnu. Elle a permis au groupe faire un bond dans la restauration ferroviaire en remportant une série de grands contrats sur appel d’offres auprès de la SNCF (et d’autres sociétés ferroviaires par la suite).

En 2013 tout d’abord, pour la restauration à bord des TGV et des InterCités (18 millions de passagers, un marché estimé à près de 900 millions d’euros sur 5 ans), Newrest-Wagons Lits étant actionnaire à 65 % d’une joint-venture constituée avec Elior. Puis en 2015, avec un contrat des Service à Terre pour les Eurostar et Thalys au départ de la gare du Nord à Paris. Et enfin début 2016, avec les services de logistiques (production, avitaillement et désavitaillement) pour les trains TGV, ID-TGV, Intercités et Alleo (trains franco-allemands).

En 2016, Newrest aborde cette fois le marché de la restauration collective en rachetant 100 % de la filiale française du groupe allemand Apetito (30 M€ de CA dans l’hexagone) et en reprenant 34,4 % du capital de la société Coralys  qui a réalisé en 2015 un chiffre d’affaires de 41 millions d’euros, principalement dans les secteurs scolaire et médico-social. Début 2017, Newrest rachetait le reste du capital.

Newrest déclare être le seul caterer à intervenir sur l’ensemble des secteurs de la restauration et des services associés : catering aérien, buy-on-board, duty-free à bord, catering ferroviaire, concessions aéroportuaires et autoroutières, restauration collective, bases-vie et services de support.

 

VOS RÉACTIONS

Laissez votre commentaire