A 18 mois de son âge légal de départ à la retraite, Michael Ellis a saisi une belle opportunité. Il était entré dans le groupe Michelin en 2007 en tant ce que vice-président marketing et vente de la division 2 roues. Auparavant, il avait exercé durant 10 ans chez Ball, spécialiste du packaging agroalimentaire. Il fut également directeur de la division croisières du Club Med (1995-1997). Au début de sa carrière, Michael fut commis de cuisine puis chef sommelier et directeur de salle. Michael Ellis est diplômé de l'école Ferrandi, de l'Insead, de l'université John Hopkins et de l'Oberlin College. Photo Stéphane de Bourgies/Michelin.

Michelin vient d'annoncer le départ de Michael Ellis. Le directeur international des guides Michelin, qui occupait ce poste depuis le 1er janvier 2012, quittera ses fonctions le 14 septembre prochain.

L'équipementier rappelle que "sous son impulsion, les équipes du guide Michelin ont conduit avec succès une stratégie dynamique d’internationalisation." Le Guide compte aujourd’hui 31 éditions réparties dans 30 pays [Guangzhou sera la 32ème édition] et a enrichi sa collection de six nouveaux titres ces trois dernières années.

« Mes sept années à la tête des guides Michelin ont été les plus passionnantes de ma carrière, commente le Franco-Américain polyglotte (il parle cinq langues), et je ne remercierai jamais assez le groupe Michelin de m’avoir donné cette opportunité unique. Les inspecteurs sont le cœur battant de cette activité stratégique, leur passion et leur expertise nous obligent et j’ai été très honoré d’être à leurs côtés durant ces sept années. Longue vie au guide Michelin! »

Ses dithyrambes à l'adresse du Bibendum n'ont pas empêché Michael Ellis de démissionner début juin pour rejoindre, après ses trois mois de préavis, la chaîne hôtelière de luxe Jumeirah en tant que « chief culinary officer ».

Jumeirah veut faire de la gastronomie "un des piliers majeurs" de sa "nouvelle stratégie" et la mission de Michael Ellis sera notamment "de développer de nouveaux concepts de restauration" et de "recruter de nouveaux talents culinaires", précise Jumeirah dans un communiqué.

Chez Jumeirah, il rejoindra José Silva, son PDG depuis mars 2018. Cet ancien vice-président régional de Four Seasons est connu en France pour avoir permis au palace George V de gagner 5 étoiles (avec trois restaurants). Pour José Silva, faire venir à ses côtés Michael Ellis témoigne de son ambition de faire de ses 21 adresses hôtelières des références mondiales de la gastronomie.

"Je recherchais un gourou de la restauration pour le groupe, affirme José Silva (cité par le magazine Le Point). J'ai tout de suite pensé à Michael Ellis que j'ai rencontré durant mes quatre années passées à Paris. Voilà l'un des meilleurs spécialistes en la matière de la planète. Nous allons faire de grandes choses ensemble », .

Michael Ellis se concentrera sur le développement de nouveaux concepts de restauration, sur le recrutement de 24 chefs pour les actuels et futurs hôtels de la chaine, et sur l'amélioration du niveau des restaurants existants aux niveaux les plus élevés de l'industrie. Ellis aura également la main sur les vins en étant entouré de sommeliers parmi les plus réputés au monde. « Les incroyables connaissances de cet autodidacte m'ont époustouflé », confie José Silva (in Le Point). Le Portugo-Canadien lui réservera d'ailleurs une carte des vins rassemblant le top 100 de ses découvertes, la « Michael Ellis Wine List ».

Chez Michelin, c’est l’actuel directeur des activités gastronomique et voyage du groupe, Alexandre Taisne, qui remplacera Michael Ellis par intérim. Alexandre Taisne était d'ailleurs depuis avril 2018 responsable des sélections du guide Michelin et chapeauté de ce fait Michael Ellis et ses équipes d’inspection...

Alexandre Taisne, ancien cofondateur de Groupon France, avait engagé une diversification de Michelin vers l'événementiel et les services avec le rachat du guide des vins Parker et une prise de participation de 40 % dans le guide Fooding. Michelin a lancé en avril 2018 une gamme d'ustensiles de cuisine.

La page d’accueil du site internet de Jumeirah

Aujourd’hui, Jumeirah compte 21 hôtels dans le monde : 14 au Moyen-Orient (Émirats arabes unis, Bahreïn, Koweït) et 7 autres en Europe et en Asie (Angleterre, Espagne, Allemagne, Chine, Maldives).
D’ici à cinq ans, un nouveau devrait s’ajouter au Moyen-Orient et quatorze autres à l’international (France, Italie, Suisse, États-Unis, Indonésie, Malaisie…). Un développement qui fera doubler le nombre de restaurants de 100 à 200.

VOS RÉACTIONS

Laissez votre commentaire