Pas de comptoir de réception dans l'hôtel, les enregistrements s'effectuant sur tablette numérique. On pénètre directement dans les salons que Vicartem que mettra également à disposition pour du coworking ou se détendre et prendre un verre.

Maisons du Monde, ce n'est plus seulement une enseigne d'ameublement et de décoration, forte d'un réseau de 336 magasins, dont 221 en France. C'est désormais aussi une griffe hôtelière. Le groupe nantais s'est associé au groupe familial rennais Vicartem pour ouvrir, le 1er mai, un hôtel Maisons du monde Hôtel & Suites dans le centre-ville de Nantes. Au 2bis de la rue Santeuil, à deux pas du passage Pommeraye, cette légendaire galerie marchande ouverte en 1843, classée Monument historique, si chère au cinéaste Jacques Demy. Jacquot de Nantes, comme l'appelait son épouse Agnès Varda dans le film qu'elle lui consacra en 1991 quelques mois après sa disparition, y découvrit adolescent la cinéphilie lorsque le passage abritait un ciné-club et immortalisa son escalier monumental et ses devantures dans trois de ses films devenus cultes, Lola, les Parapluies de Cherbourg et Une Chambre en ville.

Comment les deux partenaires se sont répartis la tâche ? Vicartem a tout d'abord acquis les murs de l'immeuble, occupé précédemment par le Grand Hôtel, un 2 Etoiles à bout de souffle qui n'avait de grand que le nom, et au rez-de-chaussée par un barbier et par un vendeur de claviers et de partitions musicales.

Vicartem a désiamanté, en partie démoli et totalement restructuré l'immeuble. De son côté, Maisons du Monde a signé l'aménagement de l'ensemble des espaces. Salons de repos et de coworking, cuisine ouverte, 47 chambres et suites. En employant pas moins de 1300 références de meubles et d'articles de décoration "Maisons". Enfin, Vicartem assure également l'exploitation de l'adresse après avoir repris, comme le prévoit la loi, le personnel de l'ex Grand Hôtel. Le coût global de l'opération n'as pas été communiqué.

Ces chambres sont distribuées en six catégories et cinq styles décoratifs. « Green Grey » d'une surface de 14 m2, « Jagger », « Explo Chic » et « Exo Chic » mesurant 16 m2 », « Classique Chic » comptant 18 m2 et « Communicantes », par association d'une « Jagger » et d'une « Classique Chic »

Quant au tarif, il faut compter à partir de 80,90 euros pour une chambre Green Grey d’une surface de 14 m2, 109 euros pour une "Classique Chic" de 18 m2, 198 euros pour deux chambres communicantes "Classique Chic" et "Jagger", formant ainsi une sorte d'appartement. Le petit déjeuner est facturé 15 euros en salle et 18 euros en chambre.

Deux démarches plutôt abouties, nous semble-t-il, donnent sa signature à ce probable futur 4 étoiles.

D'une part, le soin porté à la décoration des chambres, conçue par les studios de création de Maisons du Monde. Tant dans l'affirmation d'un style propre à chacune que dans l'adéquation harmonieuse de leurs éléments décoratifs (luminaires, sculpture, tenture, miroir, fauteuil, commode...), en évitant la surcharge. L'adresse parait avoir échappé à la fois à un effet showroom "Maisons du Monde" et surtout à cette contemporanéité standardisée qui affuble certains boutique-hôtels fraichement rénovés d'un air de déjà vu et revu.

D'autre part, l'attention portée également aux espaces partagés. Pas de spa, de hammam ni de salle de sports ici. Mais avant tout des salons qui invitent les voyageurs, et les voisins également, à s'y attarder, pour se détendre, méditer, lire, converser, prendre un verre, petit-déjeuner "locavore", travailler même, coworker et networker comme l'on dit en bon français... L'un de ces trois salons, qui fait office de salle à manger celui-ci, dotée de banquettes et d'une table d'hôtes, communique d'ailleurs avec une cuisine carrelée de noir, équipée, entre autre, d'un fourneau Lacanche mis à la disposition des clients.

Souhaitons que la greffe opère entre l'hôtel et son environnement. Elle opèrera assurément si l'efficacité et la gentillesse de son personnel sont au diapason de ses installations.

Le site internet de l’hôtel

Céline et Sébastien Meslin

« C’est avec beaucoup de fierté que nous ouvrons les portes de ce nouvel hôtel, après plusieurs mois de collaboration fructueuse avec Maisons du Monde, de la conception à l’aménagement de chaque chambre et espace de vie. Nos équipes sont heureuses d’accueillir leurs nouveaux clients et de leur faire vivre une expérience reposant sur notre savoir-faire hôtelier, avec un vrai supplément d’âme. « Maisons du Monde Hôtel & Suites » apporte une nouvelle pierre à notre offre d’hôtels de centre-ville, dans des lieux chaleureux et d’exception. »

Julie Walbaum, directrice Générale de Maisons du Monde

« Apposer notre marque sur un hôtel, et l’imprimer jusque dans les moindres détails de sa décoration, est une belle preuve de l’inspiration et de l’enchantement que porte Maisons du Monde. Nos équipes du Service Pro, du Concept et de la Décoration ont, aux côtés de l’équipe Vicartem, mis beaucoup de coeur et d’énergie dans la création d’un concept unique : celui d’un hôtel où l’on se sent comme à la maison, mais en mieux. Nous souhaitons à tous les clients de « Maisons du Monde Hôtel & Suites » une expérience pleine de styles et de convivialité. »

A propos de Vicartem

Le groupe familial rennais Vicartem est spécialisé dans la rénovation et l’exploitation d’hôtels et boutiques dans des lieux généralement de caractère. Il possède et exploite notamment le Balthazar Nuxe Hôtel et Spa (5 étoiles) à Rennes, les hôtels de Nemours et Campanile dans le centre de Rennes, l’Ibis Styles de la gare de Laval, ou encore le magasin Hermès du passage Pommeraye à Nantes, tout près de l’ex-Grand Hôtel.
Le fondateur du groupe Vicartem, Sébastien Meslin, a aussi participé aux travaux de l’hôtel Edgar à Saint-Brieuc, sis dans un ancien commissariat de police.

VOS RÉACTIONS

Laissez votre commentaire