De gauche à droite : Yann Daniel Directeur du Bar Les Ambassadeurs, Roula Noujeim Directrice de la Communication, Elcie Ounsamone Responsable Presse et Relations Publiques Marc Raffray Directeur Général

A l’occasion de la 16ème édition des Prix Villégiature Awards 2018, tenue lundi 15 octobre au Château de Ferrières, école hôtelière sponsor, l’Hôtel de Crillon, tout juste distingué Palace, et son enseigne A Rosewood Hotel ont reçu cinq prix : Grand Prix du Meilleur hôtel en Europe, Meilleur groupe hôtelier, Meilleur design et architecture d’hôtel en Europe,Meilleur bar d’hôtel en Europe et Meilleure communication interactive hôtelière.

Marc Raffray, directeur Général de l’Hôtel de Crillon se dit « très honoré de ces nombreuses récompenses décernées par les professionnels du secteur. C’est la reconnaissance du travail quotidien de nos 380 collaborateurs qui incarnent l’esprit parisien de notre établissement et participent au rayonnement de l’art de vivre à la française. Le Prix Villégiature est un gage de qualité pour notre clientèle qu’elle soit française ou internationale et de surcroît une référence dans le monde de l’hôtellerie.

Depuis 2003, Les Prix Villégiatures Awards récompensent l’excellence des plus beaux hôtels d’Europe, d’Afrique, d’Asie et du Moyen-Orient grâce à un jury composé de 24 journalistes et correspondants de la presse internationale professionnelle et grand public.

Ces Awards comportent pas moins de 29 prix différents... Les frais de participation s'élèvent à environ 1550 € par an et par hôtel, si l'on en croît le règlement de cette opération organisée par la SARL Sorell.

L’Hôtel de Crillon comprend, depuis sa réouverture en 2017, 124 chambres, contre 147 auparavant – dont 33 suites et 10 suites « signature », de très grand luxe.
Joyau architectural de la place de la Concorde, l’hôtel installé en 1909 dans un bâtiment datant du XVIIIe siècle avait été racheté en 2010 par le prince saoudien Mutaib ben Abdullah Al Saoud au fonds Starwood Capital pour 250 millions d’euros.

L’Hôtel de Crillon avait réouvert à l’été 2017 après quatre ans de travaux de rénovation. Le coût des travaux, financés par le propriétaire, le prince saoudien Mutaib ben Abdullah Al Saoud, a atteint, selon certaines sources de marché, près de 200 millions d’euros, mais le double selon d’autres professionnels.
147 métiers d’art et 250 artisans français, sous la conduite de l’architecte Richard Martinet, ont collaboré pour faire revivre les fastes du Crillon en osmose avec les codes du XXIe siècle.

La liste des 29 lauréats de l’édition 2018 des Prix Villégiature

VOS RÉACTIONS

Laissez votre commentaire