Photo Andrey / Fotolia

C'est, avec la prime "Macron", l'autre mesure phare de la loi MUES (Mesures d'Urgences Economiques et Sociales) adoptée en décembre 2018 pour améliorer le pouvoir d'achat des salariés. Depuis le 1er janvier 2019, les heures supplémentaires sont exonérés de cotisations salariales (assurance veuvage et vieillesse, y compris retraite complémentaire).

Dans la branche Hébergement et Restauration, le montant total de cette exonération (qui s’élève au maximum à 11,31% de la rémunération) est estimé, selon les calculs de l'Acoss (la caisse centrale des Urssaf) à près de 33 millions pour le premier trimestre 2019, soit un montant moyen de 56 euros par salarié concerné sur le trimestre. 587 824 salariés, soit environ 41 % de l'effectif de la branche, ont effectué des heures supplémentaires au cours de ce trimestre.

Ces salariés ont effectué en moyenne 37 heures sups sur le trimestre, pour une rémunération moyenne globale de 491 euros et une rémunération horaire de 13,12 € par heure sup. Cette rémunération au titre des heures supplémentaires (de l'ordre de 288 millions d'euros) représente environ 11,2 % de la rémunération totale des salariés qui en bénéficient.

Les heures sup dans les H&R ont représenté près de 10 % des 224 millions d’heures supplémentaires déclarées au premier trimestre 2019 sur l'ensemble des secteurs d'activité; Selon l'Acoss, le nombre d'heures sup sont restés du même ordre de grandeur qu’au premier trimestre 2018.

Tout secteur confondu, ces heures supplémentaires représentent 3,5 milliards d’euros de masse salariale et concernent 6,8 millions de salariés, soit près de 30% des salariés rémunérés sur la période dans le secteur privé. La branche HR fait partie, avec la santé humaine, le transport et la construction, des secteurs qui recourent le plus aux heures supplémentaires, à l’inverse d’autres secteurs comme les activités financières ou l’édition et audio-visuel.

Ces 6,8 millions salariés concernés ont réalisé en moyenne 33 heures supplémentaires sur le trimestre (vs 37 heures dans l'HR), pour une rémunération moyenne de 15,6 € par heure supplémentaire (vs 13,12 euros dans l'HR).

La rémunération au titre des heures supplémentaires représente environ 10,5 % de la rémunération totale des salariés qui en bénéficient (12,0% dans les entreprises de moins de 10 salariés, et 6,2 % dans les plus de 2 000).

41 % des salariés de la branche font des heures sup et en ont perçu 491 euros au premier trimestre 2019

Comparaison entre la branche H&R et les secteurs ayant le moins et le plus fait effectuer des heures supplémentaires à leur salariés

Source : Acoss / traitement HR-infos

VOS RÉACTIONS

Laissez votre commentaire