L'un des plus gros investissements sur Paris. A deux pas de la gare de Lyon, rue de Bercy, la tour de bureaux Paris Lyon érigée en 1974 a été reconverti en hôtel de 271 chambres et 32 suites réparties sur 19 étages. Marriott International exploite ce 4 étoiles sous sa marque Courtyard Hotels. Un chantier de deux ans mené par Pitch Promotion et Studios Architecture pour le compte du propriétaire Axa IM - Real Asset.

Une bonne surprise ! Atout France, qui tablait l'an dernier sur une progression limitée à 1 %, estime finalement à + 3,2 % la hausse des investissements touristiques réalisés en 2017, qui auront ainsi dépassé 13,9 milliards d'euros. L'agence de développement de touristique de la destination France vient de publier la dernière édition de ses tableaux de bord. Ils recensent, détaillent et analysent sur 200 pages les données statistiques les plus récentes.

Cette progression provient principalement de la bonne orientation des engagements dans trois secteurs "poids lourds" des investissements touristiques : les hébergements marchands (+ 4 % à 4,669 milliards d'euros), la restauration (+ 4 % à 2,868 milliards d'euros) et les équipements touristiques (+ 22 % à 1,040 milliards d'euros).

Hormis les Chambres d'Hôtes et Gîtes de France et les résidences secondaires (en recul respectif de 1 %), tous les autres secteurs de l'hébergement marchand ont augmenté leurs efforts. A commencer par l'hôtellerie, créditée de + 2 % à 2,9 milliards d'euros, et même de + 3 % à 1,6 milliards d'euros pour la partie hôtellerie de chaîne. Ce secteur a été à nouveau porté par la rénovation/création de palaces et d'établissements haut de gamme. La moitié des investissements sont portés par les seuls 4*, 5* et les Palaces, 55% par les hôtels de chaîne.

Plus que jamais, les segments haut de gamme et luxe ont le vent en poupe chez les investisseurs professionnels. Ce type d'hôtels s'avère souvent plus générateur de liquidités que les bureaux voire les commerces. Les adresses parisiennes, avec des rendements annuels supérieurs à 5 %, tout particulièrement les fonds, les foncières, les compagnies d'assurances et les family offices

L’hôtellerie de plein-air s’est montrée également très dynamique (+11% à 450 millions d'euros), avec la poursuite de la montée en gamme des campings et le renouvellement des mobil-homes. De même que les résidences de tourisme (+ 5 % à 672 millions d'euros), dopées par l'opération Villages Vacances Paris.

Qu'en sera-t-il cette année ? Prudente comme à l'accoutumée, l'agence fait néanmoins une projection de + 2 %. Les investissements devraient à nouveau être aiguillonnés vers l'hôtellerie de chaîne (+ 3 %), l'hôtellerie de plein air (+ 4 %) et la restauration( à nouveau + 4 %), secteur porté par de nombreuses créations d'établissements (30 000 en 2017). Mais ils s'orienteront aussi vers les casinos (+ 19 %), le thermalisme (+ 15 %) et, plus encore, vers les centres de congrès et parcs d'exposition. Atout France projette un bond en avant de 39 %, avec un nouveau plafond historique de 460 millions d'euros.

Ont ainsi été lancées cette année les travaux du Parc des Expositions et centre de conventions de Toulouse Métropole (311 M€ prévue à l’horizon 2020) et de la seconde phase des travaux de la Porte de Versailles à Paris. Sans oubiers d’importants travaux de rénovation de l’existant comme à Bordeaux, et de nombreux projets dans des villes moyennes et stations notamment balnéaires.

Devraient jouer en faveur de l'investissement touristique, cette année et davantage dans les quatre ans à venir, les nouveaux engagements financiers pris par les satellites de l'Etat. Avec le doublement du fonds France investissement tourisme (FIT) de la Bpi, qui devrait disposer de 200 millions d'euros. Avec la décision de la Caisse des Dépôts, acté en janvier 2018 lors du conseil interministériel du tourisme, de porter de 400 à 500 millions d'euros son enveloppe de fonds propres destinés au financement de projets touristiques structurants sur les cinq prochaines années. Enveloppe qui devrait, par effet de levier, générer environ 3,5 milliards d'euros d'investissements touristiques, prioritairement innovants.

Autre décision publique susceptible d'aiguiller et accélérer les investissements, en matière notamment de rénovation de l'hébergement et de transition énergétique, c'est la mise sur les rails de France Tourisme Ingénierie. L'annonce en a été faite en juin, lors d'un comité de pilotage du tourisme. Les consultants de ce pôle rattaché à Atout France vont accompagner 13 stations touristiques, balnéaire et de montagne. La Baule, la communauté de communes Océan-Marais de Monts (Vendée), la Grande-Motte, La Plagne, L'Alpe de Suez, Villard-de-Lens... ces stations qui pèsent 565 000 lits vont bénéficier de 20 jours d’assistance en ingénierie, soit l’équivalent d’une aide de 20 000 euros sur 18 mois.

Répartition des investissements par secteur et prévisions de croissance en 2018
Hébergement marchand et Restauration pèsent 46 % des investissements touristiques

 

L’ouvrage à commander sur le site internet d’Atout France

Une lecture hautement recommandable pour aller au delà des chiffres macro et identifier les projets concrets qui région par région, secteur par secteur, irriguent la modernisation nécessaire de l’offre touristique française

VOS RÉACTIONS

Laissez votre commentaire