L'une des ouvertures marquantes des 12 derniers mois, le RockyPop Hotel (148 chambres), situé aux Houches, à 5 km de la station de ski de Chamonix. La reconversion d’un ancien centre de vacances.

L'activité hôtelière en octobre fait mieux que confirmer les bons scores de septembre, si l'on en croit les deux indicateurs de référence disponibles (In Extenso Tourisme Culture Hôtellerie et Umih-Okalala). Plus significatif encore, le secteur affiche des niveaux de fréquentation et de prix supérieurs à ceux enregistrés en octobre 2016 qui marquaient déjà les prémisses d'un retour de la croissance.

Les taux d'occupation progressent sensiblement dans toutes les catégories, de même que les RevPar. Les prix moyens sont également en hausse sur tous les segments, à la seule exception, selon In Extenso, du segment Economique.

En cumul sur dix mois, de janvier à octobre 2017, les indicateurs de fréquentation et de RevPar sont clairement en progression par rapport à la même période de 2016. En revanche, s'agissant des prix moyens, les deux indicateurs ne convergent pas complètement. In Extenso et Okalala concluent à un recul sur les segments Super eco, Eco, et Milieu de Gamme. Mais In Extenso est seul à observer une hausse (très faible en réalité) sur les segments Haut de gamme et Luxe.

Les premiers éléments disponibles laissent présager un mois de novembre bien orienté, notamment sur Paris et l'Ile-de-France, porté par la clientèle d'affaires (salon Batimat). En décembre, souligne In Extenso, le calendrier événementiel sera favorable aux hôtels, notamment grâce à la tenue du salon du Cheval, du sommet sur la lutte contre le réchauffement climatique et de congrès médicaux. Ajoutons que le retour des clientèles internationales de loisirs, notamment nord-américaines, asiatiques et russe, ne s'est jamais démenti depuis le premier trimestre 2017 et s'est amplifié même.

Si l'exercice 2017 parvient à dépasser l'exercice 2015, ce qui semble acquis sur la variable de la fréquentation mais ne l'est pas encore sur celle du prix moyen, l'industrie hôtelière aura définitivement tourné le dos à la période récessive qui aura duré douze mois : du quatrième trimestre 2015 au troisième trimestre 2016. Récession qui a immédiatement suivi les attentats de novembre 2015 et juillet 2016 et s'est principalement concentrée sur les deux plus importantes régions hôtelières françaises (Paris-Ile de France et Paca).

les deux indicateurs pour le mois d’octobre et les 10 mois janvier-octobre 2017

(indicateur In Extenso THR)

Définitions
TO = Taux d’Occupation
RMC = Recette Moyenne par Chambre louée
RevPAR = Revenu moyen par chambre disponible

  • Région parisienne : Les RevPAR sont en progression de 4% sur le Haut de gamme, 7% sur le Luxe et Palaces. Après de longs mois en retrait, les prix moyens ont commencé à se stabiliser, voire progresser sur certains segments au mois d’août, alors qu’ils progressent en septembre et ce mois-ci sur toutes les catégories. Malgré ces évolutions de prix moyen, l’hôtellerie parisienne ne retrouve pas encore des niveaux de prix moyen atteints en 2014 et 2015. Les RevPAR à fin octobre 2017 sont en hausse de 4% sur le Luxe et Palaces, à 10% sur le segment Haut de gamme. Notons que l’hôtellerie Economique et Milieu de gamme se démarquent en enregistrant une légère augmentation du prix moyen à fin octobre.
  • Côte d’Azur :  les segments Luxe et Super-économique enregistrent un retrait du RevPAR, suite à une baisse d’occupation. Les prix moyens sont en progression sur toutes les catégories, allant de 1% sur le marché Super-économique à 8% sur le Luxe. De janvier à octobre 2017, les RevPAR sont uniquement en hausse sur l’hôtellerie Economique et Haut de gamme. La catégorie Super-économique affiche un net repli de presque 6% de RevPAR. Elle seule enregistre une baisse d’occupation et de prix moyen à fin octobre.
  • Province (hors Côte d’Azur) : Les indicateurs sont en croissance sur toutes les catégories, excepté un léger repli du prix moyen sur le marché Milieu de gamme. LesRevPAR progressent de 1% sur le marché Haut de gamme, 4% sur le Super-économique. Certaines grandes villes françaises ont enregistré de très bons résultats, comme la ville de Marseille, avec des progressions de RevPAR allant de 8% sur le Milieu de gamme à 21% sur l’hôtellerie de Luxe. Après un bon exercice 2016 et des RevPAR en hausse à fin octobre 2017, le bilan devrait être également positif cette année pour l’hôtellerie en régions.
Les chiffres d’octobre de l’observatoire UMIH – Okalala

Le cumul de l’activité de janvier à octobre 2017

Prix moyen et RevPAR en euros HT -Source: OlaKala_destination

Observatoire_UMIH_102017

VOS RÉACTIONS

Laissez votre commentaire