Un nouvel outil pour réunir les données officielles sur le tourisme, afin de les rendre plus accessibles aux professionnels du secteur. Les informations liées à la restauration, aux hébergements, aux commerces et services, et aux itinéraires, seront progressivement accessible à partir du premier semestre 2018.

Après plus de deux ans de travail, DATAtourisme voit le jour. Le ministère de l'Économie a donné son top départ mardi 12 décembre. Objectif de la plateforme : agréger les données provenant des offices de tourisme, des agences départementales et des comités régionaux du tourisme.

"La donnée touristique publique restait jusqu'à présent difficile d'accès : une multitude de collecteurs, des bases de données éparpillées, des formats et contenus hétérogènes, des modalités de réutilisation complexes, etc.", explique le ministère dans sa présentation du dispositif.

Ces données seront progressivement accessibles en "open data" (sous licence ouverte), dans le but de "faciliter la création de services touristiques innovants par des start-ups, agences digitales, média et autres acteurs publics ou privés", précise le ministère.

Dans un premier temps, seront accessibles des données concernant "des points d'intérêt touristiques" (patrimoine naturel, lieux de visite et activités de loisirs) et les "événements" prévus. Viendront ensuite les informations liées à la restauration, aux hébergements, aux commerces et services, et aux itinéraires, au premier semestre 2018.

La page d’accueil de la plateforme
La plateforme propose à son lancement près de 50 000 données en open data
Les premiers types de données diffusés sont les points d’intérêt touristique, à savoir le patrimoine naturel, les lieux de visite et activités de loisirs, ainsi que les évènements.
A patir de 2018, la plateforme agrégera les données d’hébergement, du commerce et de la restauration ou encore les itinéraires.
La DGE amorcera également une réflexion sur l’accessibilité en open data des données de statistiques touristiques publiques et le rapprochement avec les données produites et agrégées par les acteurs privés.
Pour mener à bien le projet DATAtourisme, l’Etat s’est entouré de l’ensemble des représentants des collectivités productrices de données touristiques (offices du tourisme, comités départementaux et régionaux du tourisme) et de nombreuses start-up et entreprises innovantes pour développer et tester le dispositif.
Il s’agit donc d’un projet national collaboratif inédit, réunissant une communauté d’acteurs publics et privés pour œuvrer collectivement à la création d’un outil au service de l’attractivité et de la compétitivité de l’offre touristique française.
Effets attendus de DATA Tourisme
  • soutenir l’entrepreneuriat et la création de services innovants dans le tourisme ;
  • valoriser la richesse de l’offre touristique de la France en garantissant l’exploitation à plus large échelle d’informations fiables et qualifiées ;
  • participer à l’augmentation du nombre de jeux de données touristiques diffusés en open data, dans la mouvance des dernières évolutions législatives impulsées par l’Etat français à travers notamment la Loi pour une République numérique. (source DGE)

 

Le flyer de présentation destiné aux professionnels
flyer-datatourisme

 

 

VOS RÉACTIONS

Laissez votre commentaire