La terrasse le soir dans son écrin d’oliviers centenaires.

Situé à Aups (Var) dans le Parc naturel régional du Verdon, cet hôtel restaurant 3 étoiles de 31 chambres et suites s’est engagé depuis plusieurs années dans des démarches Qualité et Environnement : Qualité Tourisme, Hotelcert, Hôtels au Naturel et Restaurateurs de France. Dernière initiative en date, l’obtention de l’Ecolabel européen, axé sur la réduction des consommations énergétiques et des déchets, le tri sélectif, la formation du personnel aux éco gestes et la sensibilisation des clients. Premier bilan des résultats obtenus depuis la certification en octobre 2009.

Le 30 mars, sous l’égide de la CCI du Var, Patricia Ricard, présidente de l’Institut océanographique Paul Ricard, remettait son certificat Ecolabel à Monsieur Vandevyver, propriétaire de la Bastide, en présence de Jacques Beslin, directeur général délégué d’Afnor certification, et des six autres premiers certifiés hôteliers du Var.

——————

Questions à Stéphane d’Halluin, directeur de la Bastide

Comment a débuté votre démarche de certification Ecolabel ?

«Tout a commencé avec notre entrée dans le groupement des « Hôtels au Naturel » réservé aux établissements situés dans les Parcs naturels régionaux.
Comme nous avions déjà une approche environnementale, la CCI du Var nous a proposé d’intégrer la démarche Ecolabel européen en participant à l’opération pilote en France « Eco Check Var« .»

De grands chantiers pour satisfaire à cette certification ?

«La bastide datant de 1972, nous avons eu pas mal de chantiers à entreprendre pour répondre aux critères du label. Nous
avons commencé par un diagnostic énergétique qui a révélé des failles sur l’isolation thermique.

Nous avons ensuite fait le nécessaire sur les thèmes abordés par le référentiel du label. Comme par exemple : l’énergie
(coupe-circuits électriques pour toutes les chambres, installation d’ampoules économiques puis de leds sur les 900 points lumineux
de l’hôtel !), l’eau (réducteurs de pression sur tous les robinets et douches, les produits d’entretien (suppression des produits détergents remplacés par des produits naturels comme le vinaigre).

Le tri sélectif était le point sur lequel nous avions le plus d’inquiétude. En réalité, cela s’est très bien passé. Nous avons également considérablement diminué les produits d’accueil que nous mettons toutefois à disposition de notre clientèle sur demande.»

Quels premiers résultats concrets avez-vous obtenu ?

«Nous en sommes à 25 % de réduction de notre consommation d’eau et 7 à 8 % pour l’énergie, sachant que nous avons investi dans l’énergie verte, provenant de ressources naturelles, qui fournit 50 % de notre consommation. Nous avons également réduit de 40 % les coûts en produits d’entretien et en produits d’accueil.»

————–

A la découverte de la Bastide du Calalou

(Lien sur la photo)

———————–

Film fourni par la CCI du Var

Texte et interview : d’après dossier de presse

——————

VOS RÉACTIONS

Laissez votre commentaire