Le 12 décembre, le conglomérat chinois HNA et Pierre & Vacances avaient annoncé mettre fin à l'ensemble de leurs liens capitalistiques et commerciaux. Entré au capital en 2015, HNA détenait jusqu'alors 10% des parts et 13,5% des droits de vote du groupe de loisirs. Lourdement endetté, HNA était pressé par le régulateur bancaire chinois de réduire ses investisseurs à l'étranger. HNA multiplie ainsi les cessions d’actifs.

Le 21 décembre, la sortie du groupe chinois était effective. La Société d'investissement touristique et immobilier (SITI), holding du président-fondateur Gérard Brémond, a acquis les 980 172 titres de HNA, ce qui porte sa participation de 39,81 % à 49,81% du capital et 64,91% des droits de vote

HNA cède également à la filiale chinoise de Pierre & Vacances ses 60% dans leur coentreprise en Chine, HNA PV Tourism Company Limited.

“Des négociations sont avancées avec un nouveau partenaire pour une prise de participation dans cette société afin de conforter le développement du groupe Pierre & Vacances-Center Parcs en Chine, en appui des accords de partenariat noués avec des promoteurs locaux”, dit le groupe français.

 

 

VOS RÉACTIONS

Laissez votre commentaire