En médaillon, reconnaissable à son chignon années 60, Inès-Olympe Mercadal, créatrice pour la ligne de chaussures Atelier Mercadal Vintage, s'est associé avec le Paris Hilton Opera pour monter cette opération. I

Après l'ouverture remarquée d'un restaurant Pain Quotidien dans son enceinte, le Hilton Paris Opera fait à nouveau parler de lui et s'immerge peu à peu dans la vie parisienne.

Le paquebot de 268 chambres et suites du 108 rue Saint-Lazare s'est en effet associé avec la médiatique créatrice Inès Olympe Mercadal, pour créer ce qui est annoncé comme "le premier vide-dressing chaussures et accessoires caritatif de France".

Ouvert au public (contrairement aux habituelles "ventes privées" réservées aux journalistes et autres privilégiés initiés), l'évènement se déroulera le samedi 5 novembre de 11 heures à 18 heures dans le salon Baccarat de l'hôtel. Une séance shopping atypique qui permettront aux accros de dénicher des trésors qui leur iront forcément à merveille, à des prix forcément incroyables !

Une quinzaine de bloggeuses et journalistes mode vendront des pièces, chaussures et accessoires de premier choix, prélevés dans leur garde-robe. Sont annoncées Pinketcetera, Tokyobanhbao, The Lady Jersey, Womensouls, Andréa Ottaviani, Ivy Mag, Le Monde de Dounia ainsi que la parait-il "incontournable" Leslie Benaroch (journaliste au magazine Public !). Inès-Olympe Mercadal elle-même proposera également des chaussures et accessoires persos ainsi que des pièces phares de sa marque.

50 % des fonds récoltés lors de ce Hilton Paris Opéra-Inès-Olympe Mercadal Fair permettront de financer un projet initié par l'association Main dans la main et solidaires : l'aménagement et la décoration d'une salle de maquillage destinée aux adolescents du service de dermatologie d'un hôpital parisien.

Des animations ponctueront cette journée bienfaisante comme un maquillage express offert l'après midi par la Maison Guerlain. Un jeu concours permettront également aux participants de remporter une nuit pour deux à l’hôtel Hilton Paris Opéra ou encore un brunch au Pain Quotidien pour deux.

Le visuel carte d’invitation de l’opération

vide-dressing-affiche-hd-copie

Inès-Olympe Mercadal crée des sacs, ceintures et chaussures sous sa marque Atelier Mercadal Vintage.

Qui sait si elle n’est pas née en grandes pompes dans un atelier de chaussures. Elle incarne en tout cas la cinquième génération d’une famille de bottiers. Sa mère n’est autre que Marie-Laure Mercadal, qui a cré la marque de chaussures haut de gamme Atelier Mercadal. Quant à son père , c’est Laurent Mercadal, lui aussi chausseur culte en son temps.

Aménageable à volonté, le salon Baccarat où se déroulera le vide-dressing

montage-2

A propos de l’Association Main dans la Main

n3-1

Créée en 1987 et reconnue d’utilité publique en 1999, l’association s’est fixé pour mission d’améliorer au sein de l’hôpital la qualité de la vie de l’enfant – de la naissance à vingt ans – et de sa famille, dans le respect des structures hospitalières et en étroite collaboration avec le personnel médical et soignant.
Les 600 bénévoles de Main dans la Main apportent une disponibilité de présence et d’écoute, tous les jours, y compris pendant le week-end et les vacances, dans 40 services de pédiatrie de 9 établissements hospitaliers de Paris et sa région.
Ils jouent avec eux, leur lisent des histoires, les font dessiner, peindre, les écoutent, bercent les bébés, parlent aux nouveau-nés, partagent un moment avec les adolescents… (Texte extrait de la présentation de l’association)

VOS RÉACTIONS

Laissez votre commentaire