Renouvellement radical pour Hippotamus, le principal actif du groupe. Réouvert en décembre 2017, le restaurant de l'avenue Wagram (Paris 8 ème) est le premier du réseau à avoir bénéficié d'une transformation complète "Premium" de sa décoration intérieure, de son identité visuelle mais aussi de sa production. En salle, des matières nobles comme le bois, le daim et le cuir et un espace « kids friendly ». En cuisine, des fours Josper remplacement les fours traditionnels pour cuire la viande à la braise.

Repris par le groupe Bertrand en juin 2017, Groupe Flo (220 restaurants détenus en propre ou en franchise) est encore loin d'être sorti du rouge. Ses ventes ont continué de reculer au deuxième semestre 2017 et ses résultats affichent toujours des pertes. Les données du quatrième trimestre 2017, malgré une amélioration de la fréquentation, ne traduisent pas pour l'instant un retour vers la croissance positive.

A périmètre comparable, le chiffre d'affaires annuel 2017 du groupe de restauration commerciale sous enseignes recule de -4,3 %, à 168,8 millions d'euros. En données consolidé, la baisse atteint -13,3 %, en raison de la dé consolidation de Tablapizza, vendu au groupe Le Duff. En volume sous enseigne (incluant les franchises), elle atteint -13,1 %, à 288,6 millions d'euros.

Les deux premières activités de Flo étaient toujours en retrait fin 2017, à périmètre constant. De -6,6 % pour Hippotamus (170 restaurants dont 88 en propre), à 114,6 millions d'euros. Et de -3,8 % pour les brasseries (35 unités dont 16 en propre), à 29,2 millions d'euros. En revanche, les activités de concession du groupe (Rain Forest Café et King Ludwig's Castle à Disney villages, La Baleine au Jardin des Plantes) ont progressé de + 5,6 % à 24,1 millions d'euros.

Les chiffres clefs du 4 ème trimestre 2017 laissent poindre une amélioration. Bien que toujours en recul (-5,3 %), le chiffre d'affaires d'Hippotamus a bénéficié d’une fréquentation en hausse sur les deux derniers mois et de la mise en place d’une nouvelle carte. Et sur le dernier trimestre, la fréquentation des Hippos serait supérieure de 3,3 points à son marché de référence, le grill. Le recul des ventes en brasseries ralentit également, à -2,8% sur les trois derniers mois. Quant au chiffre d’affaires des concessions, il est en forte hausse de +10,7%, grâce en particulier à la hausse de la fréquentation touristique.

Le groupe Flo indique que le mois de janvier 2018 a été satisfaisant sur le plan commercial. Mais le mois de février 2018 souffre des effets négatifs de la météo, avec une fréquentation en baisse sur les journées des intempéries.

Par ailleurs , le groupe Flo a poursuivi ses cessions d'établissements. Les célèbres brasseries Flo et Julien ont été cédées le 31 janvier 2018, de même que la Taverne de Maître Kanter Arcueil le 12 février 2018.

Repositionné « Premium », l’Hippo Wagram Ternes enregistre une forte hausse de sa fréquentation

Restaurant test, l’Hippopotamus Wagram ouvre la voie à la rénovation de l’ensemble des adresses de la chaîne. Réouvert le 6 décembre 2017, il enregistre depuis une forte hausse de sa fréquentation, notamment le soir et le week-end.
« Hippopotamus est une marque qui parle à toutes les générations, et qu’il nous appartient aujourd’hui de faire revivre en repartant de son ADN et de ses racines », précise son directeur général, Philippe Hery. L’enseigne se présente dorénavant comme « le nouveau steakhouse à la française. »
Autre gros porteur de l’enseigne, L’Hippo Montparnasse est fermé depuis fin janvier 2018 pour rénovation, sa réouverture est prévue pour mars 2018.

Recul de toutes les enseignes au 4 ème trimestre 2017 à l’exception des concessions(*) Pro forma : chiffres 2016 retraités, en excluant Tablapizza cédé en 2017 et les objectifs budgétaires de cessions 2018 approuvés par le conseil d’administration du 07 décembre 2017, qui sont présentés en résultat net des activités non poursuivies (IFRS 5)
(**) Chiffres réels 2017 (IFRS 5) retraités en excluant Tablapizza cédé en 2017 au groupe Le Duff et les objectifs budgétaires de cessions 2018 approuvés par le conseil d’administration du 07 décembre 2017, qui sont présentés en résultat net des activités non poursuivies
(***) Les ventes sous enseignes correspondent à la somme du chiffre d’affaires des restaurants de Groupe Flo et du chiffre d’affaires des franchisés

Les pertes reculent de 23,5 % mais demeurent très élevées (29,7 % du chiffre d’affaires !)

Une situation financière assainie

Suite à l’augmentation de capital survenue le 5 juillet 2017 (72,5 millions d’euros dont 28,2 millions d’euros en numéraire et 44,3 millions d’euros par incorporation de créances),  Groupe Bertrand contrôle désormais 70.9% du capital social directement et indirectement.
Cette augmentation et la renégociation bancaire survenue au 1er semestre impactent positivement la situation financière. La dette financière nette du groupe est passé de 90,5 millions d’euros fin 2016 à 2,7 millions d’euros fin 2017. Ses capitaux propres s’élevaient à 33,3 millions d’euros au 31 décembre 2017 (vs 10,5 millions d’euros fin 2016).

VOS RÉACTIONS

Laissez votre commentaire