Son propriétaire, le groupe Edmond de Rothschild Heritage a investi 100 millions d'euros. Pour son ouverture sur les versants du Mont d'Arbois, le Four Seasons Hotel Megève (55 chambres dont 14 suites) devrait connaître une saison de référence. Il sera ouvert du 15 décembre au 15 avril, et du 1er juin au 30 septembre. De 1 500 € la nuit en chambre Deluxe à 15 000 € en suite des Alpes. Pour le package «Bed & Helicopter» (7 nuits minimum, 3 sorties incluses), compter entre 1 760 et 15 560 € la nuit.

Boostée par l'afflux de clientèles étrangères et les nombreux salons professionnels et grand public, la fréquentation a connu en novembre son cinquième mois consécutif de hausse, selon les indices Umih-Olakala et In Extenso.

S'agissant des prix moyens par chambre occupée, les données des deux indices convergent sur une progression quasi générale mais divergent sur l'ampleur des progressions.

Les RevPar sont par conséquent en nette hausse, avec toutefois des différences de résultats entre les deux indices, tenant probablement à la composition de leur échantillon.

En cumul sur 11 mois, le niveau de fréquentation est supérieur à ceux de 2016 et de 2015. Même constat pour les RevPar sur les tous les segments observés. En revanche, les prix moyens restent inférieurs à ceux de 2016 dans trois segments sur cinq, bien que les écarts se resserrent.

Selon les données In Extenso, la Recette Moyenne par Chambre Louée (RMC = prix moyen) atteint 440 euros dans le Luxe sur la période janvier-novembre 2017, contre 449 euros sur la même période de 2016 (et 426 € sur celle de 2015). La RMC passe à 195 euros dans le Haut de gamme, niveau identique à celui de 2016 (vs 185 euros en 2015). Elle descend à 105 euros dans le Milieu de gamme contre 107 euros 1 an plus tôt (et 103 euros en 2015) et 64 euros dans l'Economique contre 65 euros en 2016 et 64 euros en 2014. En revanche, dans le Super Economique, le prix moyen dépasse d'1 euro le niveau de 2016 et 2016 ( 42 euros vs 41 euros en 2016 et 2015).

Les premières estimations sur l'activité de décembre étant très favorables, l'industrie hôtelière, au terme de l'exercice 2017, sera totalement sortie d'une récession de douze mois, apparue au quatrième trimestre 2015 et progressivement atténuée à partir du troisième trimestre 2016. Récession qui a immédiatement suivi les attentats de novembre 2015 et juillet 2016 et s'est principalement concentrée sur les deux plus importantes régions hôtelières françaises (Paris-Ile de France et Paca).

Les deux indicateurs pour le mois de novembre et les 11 mois janvier-novembre 2017

Indicateur In Extenso THR

Définitions
TO = Taux d’Occupation
RMC = Recette Moyenne par Chambre louée
RevPAR = Revenu moyen par chambre disponible

  • Région parisienne : les RevPAR sont en croissance en novembre et en cumul sur 11 mois de 2017. Les
    nombreux salons professionnels et grand public de novembre comme Batimat, Paris Games Week etc. ont dynamisé l’activité touristique. Grâce à la fréquentation soutenue et le retour de la clientèle étrangère, les palaces parisiens, en particulier, inscrivent à fin novembre 2017 un taux d’occupation de 67%, soit près de +6% de plus que l’année dernière, malgré les récentes ouvertures.

 

  • Côte d’Azur : Grâce notamment à la fréquentation soutenue de la clientèle étrangère, les taux d’occupation et les prix moyens sont en progression sur toutes les catégories, excepté sur l’hôtellerie de Luxe (prix moyen en baisse de -5,5%). Les marchés étrangers rebondissent ou poursuivent leur croissance, à l’exception des Britanniques. De fortes hausses sont observées pour la Chine, la Russie, le Moyen Orient, l’Afrique, l’Amérique du Sud et l’Asie. Ceci expliquant en partie la forte progression des taux d’occupation sur les segments Luxe et Haut de gamme en novembre. Les RevPAR sont en croissance sur tous les segments, excepté sur l’hôtellerie Super économique, qui affiche, en cumul, un repli d’occupation et de prix moyen. Les prix moyens, sur ces 11 premiers mois, restent en retrait sur toutes les catégories à l’exception de l’hôtellerie de Luxe.

 

  •  Régions : les taux d’occupation et prix moyens sont en hausse sur l’ensemble des gammes à l’exception de l’hôtellerie de Luxe, qui enregistre un retrait de 1% de son prix moyen. Toutefois, les RevPAR sont en croissance sur toutes les catégories au mois de novembre 2017 et sur les onze premiers mois de l’année, malgré un léger retrait des prix moyens sur l’hôtellerie Milieu et Haut de gamme ainsi que sur l’Economique, de l’ordre de 1%.

Les chiffres de novembre de l’observatoire UMIH – Okalala

Le cumul de l’activité de janvier à novembre 2017

 

Observatoire_UMIH_112017

 

VOS RÉACTIONS

Laissez votre commentaire