Le siège d’Oseo, à Maisons-Alfort, Val-de-Marne

Avant le PPMR, il y eut le PPRH. Pour rappel, notre article sur ce levier. C’est la future clef de voûte financière de la modernisation des hôtels. PPRH signifie Prêt Participatif pour la Rénovation Hôtelière. Un prêt à taux réduit que lancent conjointement la Caisse des Dépôts et Oseo, en appui au plan de modernisation du parc hôtelier français dévoilé le 17 décembre par le secrétaire d’Etat au Tourisme, Hervé Novelli. Grâce aux effets de levier du PPRH, c’est 1,5 milliards d’euros qui pourront être investis sur les trois prochaines années dans la rénovation de l’offre hôtelière. Modalités détaillées du PPRH, disponible auprès du réseau Oseo à partir de février 2009.

Un produit, deux variantes

Le PPRH bénéficie d’un taux réduit grâce à l’intervention de la Caisse des Dépôts, à hauteur de 24 millions d’euros sur 3 ans.

Ce prêt, qui est mis en place par Oseo permet de boucler le plan de financement des hôtels. Il est donc systématiquement associé à un financement bancaire classique.

Oseo consacre 120 millions d’euros sur trois ans pour ce prêt.

A qui s’adresse le PPRH

– aux PME du secteur de l’hôtellerie (hôtels-bureaux et hôtels-restaurants), quelle que soit leur forme juridique, créés depuis plus de trois ans et financièrement saines.

– ces PME doivent engager un programme de rénovation permettant la mise en conformité de leur établissement avec la nouvelle classification hôtelière

Pour quels investissements est-il consentis ?

– pour les travaux de mise aux normes (sécurité, accueil, handicapés, …)

– pour les coûts fixes d’exploitation supportés par l’entreprise, sans contrepartie de chiffre d’affaires, pendant la durée des travaux

– sont exclues : les opérations de restructuration financière

———-

Le PPRH CDC/Oseo

– il concerne les hôtels n’excédant pas trois étoiles et situés dans des agglomérations de moins de 500 000 habitants

montant unitaire du prêt : de 40 000 à 120 000 euros

durée : 7 ans, avec 2 ans de différé en capital

20 échéances trimestrielles avec amortissement linéaire du capital

taux fixe : 5 % en janvier 2009

aucune garantie sur les actifs de l’entreprise, ni caution personnelle

frais de dossier : 0,40 % du prêt ; Assurance Décès Invalidité : coût annuel de 0,25 % du capital initial

Le PPRH Oseo

– il concerne tous autres les projets, où qu’ils se situent, quelque soit le classement, 4 et 5 étoiles inclus

montant unitaire du prêt : de 40 000 à 300 000 euros

taux fixe : 6,5 % en janvier 2009

– les autres conditions sont identiques au prêt PPRH/CDC

La garantie et le cofinancement Oseo

– le financement bancaire associé (d’un montant double à celui du PPRH et d’une durée de 7 ans minimum) peut être garanti à hauteur de 40 % par Oseo et porté même à 70 % avec le soutien des Régions

– le montage peut aussi prévoir un cofinancement avec Oseo financement

————-

Pour en savoir plus

———-

Deux exemples présentés par Oseo

1 – Un PPRH Caisse des Dépôts/OSEO

Un hôtel 2 étoiles à Perpignan

– 25 chambres – nuitée 50 euros – taux d’occupation : 60 %
– chiffre d’affaires : 280 000 ? HT
– excédent brut d’exploitation : 80 000 ?

– coût de la rénovation : 400 000 ? (15 K?/chambre + 25 K? frais et charges)

– La banque apporte 70 % du financement et se fait garantir par Oseo à 40 %

– taux de 6,5 % sur 8 ans => soit 45 000 ?/an

– Oseo complète avec un PPRH Caisse des Dépôts de 120 000 ? (30 %)

– Coût des 2 premières années : 6 000 ?

– En année 3, le remboursement passe à 30 000 ?

– Au total : 45 000 ?/an + 6 000 les ? les deux premières années par rapport à un EBE de 80 000 ?

2 – Un PPRH OSEO

Un hôtel 3 étoiles à Paris

– 50 chambres – nuitée 100 euros – taux d’occupation : 70 %
– chiffre d’affaires : 1, 280 M?
– Excédent brut d’exploitation : 420 000 ?

– coût de la rénovation : 1,1 M? (22 000 ?/chambre)

– financement bancaire : 600 000 ? (54,5 % du total)

– PPRH : 300 000 ? (27,3 %)

– apports : 200 000 ? (18,20 %)

– charge de remboursement financement bancaire : 96 000 ?

– + PPRH années 1 et 2 : 20 000 ?, PPRH année 3 80 000 ?

– charges totales années 1 et 2 : 116 000 ?

– année 3 : 176 000 ?de remboursement maximum
– puis décroissance après.

———————
Texte : d’après communiqués de presse

——–

VOS RÉACTIONS

Laissez votre commentaire