« En cuisine avec Alain Passard » continue de faire parler d’elle. Après sa sortie au printemps 2011, cette bande dessinée pas comme les autres, entre recettes choisies et portrait sur le vif du chef parmi sa brigade de la rue de Varenne ou dans ses potagers sarthois et normand, vient d’être récompensée par le Prix France Info 2012 de la BD d’actualité et de reportage. Avant, et pour humer l’ambiance, le dessinateur Christophe Blain a passé des mois dans les cuisines du restaurant parisien d’Alain Passard, « l’Arpège » 3 étoiles au Michelin. Interviewes croisées d’un dessinateur reporter et d’un cuisinier poète des légumes et des jardins.

La couverture du livre

auteur : Christophe Blain
idée originale et recettes : Alain Passard
couleurs : Clémence Sapin et Christophe Blain
éditeur : Gallimard
prix public : 17 ?
—————
Interviews et diaporama audio : Solenne Le Hen

—————-

L’auteur en petit reporter qui observe, enregistre et croque

Discret mais au plus prêt de l’action, Christophe Blain ne perd rien de ce qui se passe, il note avec son crayon comment son hôte de la rue de Varenne réfléchit d’instinct ses créations, opère et inter agit avec sa brigade, toujours sous tension quand il est là. « Alain ne crie jamais, écrit-il. Lorsqu’il reprend un cuisinier, c’est sec et précis». Et cela semble arriver souvent.

Blain, comme il le fait pour le héros Villepinien de son album culte « Quai d’Orsay » (scénariste, Abel Lanzac), restitue avec un sens aiguisé du mouvement, de la vitesse et de l’instant, la passion exigeante de ce cuisinier qui «ne peut toujours pas se passer du geste», de glisser une casserole sur le piano de l’Arpège ou sur les braises couvant dans la cheminée de la veille demeure de son potager normand.

Entre chaque recette, le texte d’un côté, la planche de démonstration de l’autre, Christophe enchaîne les portraits (celui de Julie, cuisinière, de Sylvain, le jardinier de la Sarthe sosie de Warren Oates, ou de Passard lui-même soir dans son potager normand) et les focus : « l’axe de créativité »?, la préparation d’un voyage à Tokyo où il va préparer des dîners, ou encore la tarte « bouquet de roses »?, réinvention de la tarte aux pommes…, ou bien les tests comparatifs de navets élevés dans ses trois terroirs maraîchers.

Alain Passard jure ainsi de «faire du légume un grand cru et du jardinier le métier de demain». On aimerait tant ! Surtout si le légume demeure un grand cru abordable au commun des humains.



…Parmi « Coeur de chou nouveau à cru au parmesan »?, « Fondue d’oignons blancs à l’oseille, fèves et chèvre frais, chutney de rhubarbe rouge »?, « Galettes de pommes de terre façon pizza aux crudités et parmesan »?, « Chaud-froid d’oeuf au sirop d’érable »?, « Haricots verts, pêche blanche et amandes fraîches »?, « Dragée de pigonneau à l’hydromel »?, « Betterave rouge au basilic pourpre et mûres à la fourchette »?…

L’une des 16 recettes du livre


—————

VOS RÉACTIONS

Laissez votre commentaire