Le siège social d'Edenred à Malakoff. Ses services d'avantages aux salariés (Ticket Restaurant, Ticket Cesu...) représentent 65% de son chiffre d'affaires opérationnel. Les solutions de mobilité professionnelle pèsent 25% : cartes-carburant, solutions de péage, cartes de frais professionnels... Les solutions complémentaires pèsent 10 % : solutions de Motivation et récompenses et Programmes sociaux publics, paiement inter-entreprises.

Le chiffre d’affaires total du groupe de services prépayés (tickets restaurants, chèques cadeaux, cartes essence) s'est établi à 1,339 millions d’euros, en hausse de 17,6%, reflétant une croissance organique de 8,6%, des effets de périmètre positifs (+9,1%) et un impact de change neutre sur l’année.

Le résultat net progresse de 37% à 247 millions (consensus 235 millions) et le résultat opérationnel (Ebit) de 18,1% à 437 millions (consensus 430 millions), soit une marge de 29,1% (+80 points de base), en ligne avec l‘objectif de 420-445 millions que s’était fixé le groupe pour 2017.

Dans un communiqué, le groupe dit aborder 2018 avec confiance, confirmant viser cette année encore ses objectifs annuels de croissance organique fixés à moyen terme.

A moyen terme, Edenred, qui propose un dividende de 0,85 euro (+37%) au titre de 2017, vise une croissance organique supérieure à 7% de son chiffre d‘affaires opérationnel.

En Amérique Latine, qui représente 41% de l‘activité, la croissance devrait rester forte au Mexique et en Argentine en 2018. Au Brésil, qui sort tout juste d‘une récession, le taux de chômage devrait rester élevé en dépit de l‘amélioration de la conjoncture.

Le groupe - qui a récemment acheté la société slovaque de tickets restaurant Vasa Slovenko et a pris également une participation de 51% dans le distributeur polonais de cartes carburant Timex Card - envisage de procéder à de nouvelles acquisitions ciblées cette année.

Il accélère également sa mutation digitale, afin de passer des traditionnels tickets à un système de cartes pour réduire ses coûts de gestion. A fin 2017, les solutions digitales représentaient 78% du volume d‘activité du groupe (+8 points par rapport à 2016), se rapprochant ainsi de l‘objectif de 85% fixé pour 2020. (avec Reuters).

Chiffre clefs 2017
  • Chiffre d’affaires en hausse de 17,6% à 1,339 milliards d’euros
  • Taux de marge d’EBIT opérationnel (1) : 29,1%, en hausse de 0,8 point
  • EBIT(2) en hausse de 18,1% à 437 millions d’euros
  • Résultat net part du Groupe en hausse de 37,0% à 247 millions d’euros
  • Proposition d’un dividende de 0,85 euro par action, en hausse de 37%
  • Forte génération de Free cash flows (399 millions d’euros) permettant
    d’atteindre un niveau d’endettement net de 713 millions d’euros contre 588
    millions d’euros fin 2016, après 280 millions d’euros dédiés aux acquisitions

Chiffres clefs 2017 en données comparables

  • En données comparables, les performances de l’année 2017 sont supérieures
    aux objectifs de croissance annuelle fixés à moyen terme :
  • Chiffre d’affaires opérationnel : +9,1% (objectif annuel supérieur à 7%)
  •  EBIT opérationnel (3) : +16,0% (objectif annuel supérieur à 9%)
  • Marge brute d’autofinancement (FFO) (4) : +21,8% (objectif annuel supérieur à 10%)

(1) Correspondant au ratio entre l’EBIT opérationnel et le chiffre d’affaires opérationnel.
(2) Résultat d’exploitation avant autres charges et produits.
(3) EBIT retraité du chiffre d’affaires financier.
(4) Marge brute d’autofinancement avant autres charges et produits (Funds from Operations)

 Chiffre d’affaires opérationnel par zone géographique

En France, le chiffre d’affaires opérationnel s’établit à 219 millions d’euros, en hausse de 13,0% (et de 12,7% en données comparables, dont 17,8% au quatrième trimestre). La solution historique Ticket Restaurant bénéficie d’une forte hausse de la pénétration, notamment liée au processus de digitalisation en cours. Parallèlement, les nouvelles solutions telles que ProwebCE et LCCC enregistrent des croissances organiques à deux chiffres sur l’ensemble de l’année.

 

Bertrand Dumazy, Président-directeur général d’Edenred

« La performance réalisée en 2017 confirme la capacité d’Edenred à s’inscrire dans une dynamique de croissance profitable et durable. L’EBIT et le résultat net ont atteint des niveaux historiques, le free cash flow généré est en forte croissance. Ces résultats nous permettent de proposer un dividende record de 0,85 euro par action, tout en gardant suffisamment de flexibilité financière pour saisir des opportunités de croissance externe.
Nous avons accompli de solides performances en Europe et réalisé une croissance soutenue en Amérique latine en dépit d’un environnement économique encore difficile au Brésil.
Dansle domaine des Avantages aux salariés, nous avons continué d’enrichir notre offre, notamment via des supports dématérialisés, et sommes leaders dans le paiement mobile et intégré. Sur le marché des Solutions de mobilité professionnelle, qui représente désormais un quart de notre activité et génère une croissance organique à deux chiffres, nous bénéficions d’une position d’acteur mondial suite à l’acquisition d’Embratec au Brésil et au renforcement de notre participation dans UTA en Europe. Enfin, le lancement réussi de notre offre de Paiements interentreprises, combiné à notre dispositif unique d’open innovation, ouvre la voie à de nombreuses opportunités de développement. »
Forts de ces actions engagées, nous abordons l’année 2018 avec confiance et poursuivons la transformation du Groupe conformément à notre plan stratégique Fast Forward, avec l’ambition de développer de nouvelles sources de croissance profitable et durable. »

 

 

 

 

 

 

 

 

VOS RÉACTIONS

Laissez votre commentaire