Un hôtel de charme 3 étoiles refait à neuf, qui compte 11 chambres, une piscine et un jardin, situé dans un quartier résidentiel, à 200 m de la mer. Le Synaya est également titulaire du label Qualité Tourisme.

En le rénovant, les propriétaires de l’hôtel Synaya avaient fait des choix écologiques forts, ils les ont poursuivis et formalisés dans une démarche Ecolabel, avec le soutien de la CCI du Var. Points forts de leur action : l’installation de panneaux solaires et de pompes à chaleur, le tri sélectif des déchets et la généralisation des produits à conditionnement collectif pour le petit déjeuner. Retour en toute transparence sur cette initiative, exemplaire mais exigeante, avec la directrice de l’hôtel, Maryline Bourjat.

Le 30 mars, sous l’égide de la CCI du Var, Patricia Ricard, présidente de l’Institut océanographique Paul Ricard, remettait son certificat Ecolabel à Maryline Bourjat, directrice de l’hôtel Synaya, en présence de Jacques Beslin, directeur général délégué d’Afnor certification, et des six autres premiers certifiés hôteliers du Var.

———————————

QUESTIONS À MARYLINE BOURJAT

Comment s’est construite votre démarche environnementale ?

Les gros travaux de rénovation que nous avons entrepris lors du rachat de cet hôtel n’étaient pas, à la base, motivés par un objectif de labelisation écologique. Cela faisait plutôt partie de notre philosophie personnelle. Nous avons, dans un premier temps, travaillé avec la CCI du Var pour l’obtention de la marque Qualité Tourisme. Ensuite, nous avons adhéré au Club Environnement et fait réaliser un audit qui nous a révélé que nous remplissions déjà beaucoup de critères environnementaux nous permettant de nous lancer dans une démarche de certification. La CCIV nous a donc proposé de participer à l’opération pilote « Eco Check Var ». Nous avons bénéficié du logiciel « traintoecolabel » et du soutien du cabinet IDE Environnement. A vrai dire, on s’est plus appuyé sur le cabinet conseil que sur le logiciel. Le fait de parler avec quelqu’un est souvent plus constructif. C’était en tout cas pour moi l’occasion de me remonter le moral car j’ai eu quand même quelques moments de découragement »?

C’est si dur d’entreprendre une démarche telle que celle-ci ?

Certains vous diront que non. Moi je dirais que ça dépend du type d’entreprise. Certains établissements certifiés ont, dans leur staff, des personnes dédiées à la gestion de ce genre de projet »? A la différence, nous sommes 2, mon mari et moi, pour gérer tout l’hôtel. Nous sommes au four et au moulin ! Donc, pour nous, un dossier comme l’Ecolabel européen est lourd à gérer et nécessite d’y consacrer beaucoup de temps. J’avoue que par moment, j’ai cru que je n’y arriverais pas« ?

Finalement, tout est bien qui finit bien puisque vous avez obtenu cette certification ! Avez-vous, à posteriori, le sentiment que le « jeu en vaut la chandelle » ?

Je ne sais pas encore car nous n’avons pas le recul suffisant. Nous avons été certifiés en novembre 2009 et nous sommes fermés tout l’hiver. Il va falloir attendre la fin de cette nouvelle saison pour savoir si l’Ecolabel nous apporte quelque chose. Mais, finalement, je suis plutôt fière et satisfaite d’être allée jusqu’au bout de la démarche. Je pense aussi que l’association Qualité Tourisme – Ecolabel peut être très intéressante, l’un ayant une reconnaissance nationale, l’autre ayant un impact européen évident, les deux ayant une finalité qualitative.

Comment comptez-vous sensibiliser votre clientèle pour cette nouvelle saison ?

Déjà, la clientèle venue l’an dernier sait que l’on est dans cette démarche. Je pense faire un petit document très succinct que je distribuerai au checking simplement pour expliquer à nos clients que nous sommes certifiés Ecolabel Européen et qu’ils veuillent bien prêter attention aux informations que ce label nous impose d’afficher dans les chambres et les salles de bain. Il est vrai que, malheureusement, tous les clients ne se sentent pas forcément concernés par cette problématique environnementale. Toute la difficulté consistera à les sensibiliser, sans les contraindre »?

——–

Film fourni par la CCI du Var

Texte et interview : d’après dossier de presse

—————–

Visite sur le site de l’hôtel

Cliquer sur la photo

Sa localisation à deux pas de la Méditerranée dans un quartier résidentiel

——————————————-

VOS RÉACTIONS

Laissez votre commentaire