Au coeur du domaine, le château Rothschild

Le tourisme d’affaires se met au vert ! L’Afnor certification a remis au centre de séminaires d’entreprise le label écologique européen pour ses mesures visant à économiser l’eau et l’énergie, réduire le volume des déchets et améliorer l’environnement. Une action qui s’inscrit dans une démarche globale éco-responsable de grande ampleur. En témoigne ce film réalisé par Capgemini.

Vues bucoliques du centre situé près de Chantilly

———

Des mesures concrètes prises par Les Fontaines

– petits déjeuners bios
– ampoules basse consommation
– électricité verte
– économiseurs d’eau
– suppression des doses individuelles

(produits d’accueil et restauration)
– emballages recyclables
– tri et compactage des déchets
– plan d’optimisation énergétique
– sensibilisation des clients

Le curseur sur la fleur pour découvrir les critères Eco-label
——
Le curseur sur les images pour le détail des actions

Pour en savoir plus sur la certification obtenue par le campus

————–

Une démarche de développement durable en 4 engagements

1 – « La rigueur énergétique pour un impact en C02 limité »

Objectif : réduire de moitié les consommations énergétiques.

2 – « Des achats responsables pour des ressources préservées » »

Objectif : acheter mieux pour préserver biodiversité et ressources naturelles.

3 – « Des choix immobiliers pour un patrimoine vert valorisé »

Objectif : valoriser et préserver la richesse naturelle du domaine, 52 hectares de parc arboré abritant 39 espèces nicheuses d’oiseaux.

4 – « Impliquer collaborateurs et clients pour une sensibilité partagée »

Objectif : diffuser l’information éco-responsable pour impliquer les acteurs


————
Ce que n’est que notre avis (mais on le partage !)

Impressionnant, cohérent, stimulant

C’est, dans le secteur du tourisme, l’une des expériences les plus avancées en matière de démarche environnementale. La certification éco-label n’en étant qu’une facette. Car le plus remarquable dans ce projet, c’est l’ampleur et la cohérence d’ensemble des engagements pris (lire au dessus). Et cela dès 1998, à la conception du domaine, juste après le protocole de Kyoto (1997) et dix ans avant le Grenelle de l’environnement.

Il n’est sans doute pas dans la culture de Capgemini, un leader mondial du conseil en management et en services informatiques, de se fixer des objectifs a minima. Mais rien, non plus, ne l’obligeait à anticiper aussi loin, bien avant que la loi ne l’impose.

Saluons donc la démarche de ce fleuron français, dans un pays, la France, qui veut montrer la voie de l’excellence environnementale. Et surtout, sachons s’inspirer de sa démarche. Quitte à se rendre sur place (en train, à vélo, en covoiturage,…, pour économiser le Co2!), pour un séminaire au vert sur le vert…

Jean-François Vuillerme

———-
Sources, film et photos : Les Fontaines Campus Capgemini
————–

VOS RÉACTIONS

Laissez votre commentaire