Ils sont près de 400 hôteliers et 100 restaurateurs à avoir contracté au cours des 24 derniers mois un prêt Oseo conçu dans le cadre du contrat d'avenir de la restauration et de la modernisation de l'hôtellerie

Nicolas Conraux et son épouse Solène poursuivent la belle histoire d’une maison fondée en 1952 par la grand-mère de Solenne, Jeanne Yvonne Becam, puis reprise par son père Hervé.

{{Ecouter l’interview de Nicolas Conraux}}

1 – prêts et projets associés

2 – des offres méconnues

3 – raisons et résultats de la rénovation

4 – nouveau classement et label Logis

Ils sont près de 400 hôteliers et 100 restaurateurs à avoir contracté au cours des 24 derniers mois un prêt Oseo conçu dans le cadre du contrat d’avenir de la restauration et de la modernisation de l’hôtellerie française. Autant dire encore peu. Installés dans le nord du Finistère à la tête d’une affaire familiale, La Butte, hôtel restaurant et traiteur gastronomique, Nicolas Conraux et Solène Conraux-Becam ont utilisé le levier Oseo pour investir dans la rénovation, la modernisation et l’extension de leur établissement, en visant une nouvelle clientèle loisirs. Comment s’ils sont-ils pris ? Comment, pourtant, expliquer la relative confidentialité de ces prêts ? Témoignage et analyse de Nicolas Conraux.

Une table gastronomique en osmose de saison avec la mer et la terre nourricière du Finistère

Leur établissement : quatre activités complémentaires

hôtellerie : 24 chambres classées 3* (les 4*visés), membre des Logis
restauration gastronomique : 60 places, ticket moyen de 42 euros
séminaires: La Butte est équipée de salles pouvant accueillir jusqu’à 250 participants
traiteur : des prestations sur place et à l’extérieur (palais des congrès, parcs d’expos, propriétés privées)

Au total, l’établissement totalise un chiffre d’affaires de 2 millions d’euros HT, dont 40 % générés par l’activité traiteur, 42 % par la restauration et les séminaires et 18 % par l’hôtellerie. La majeure partie du CA est réalisée auprès d’une clientèle d’affaires durant la semaine. Les investissements réalisés doivent permettre de développer un pôle loisirs.

Le site internet de l’établissement

Le plan pour s’y rendre
10, rue de la mer, 29260, Plouider


Une chambre supérieure avec vue sur mer

————————


Interview : Juliette Micheneau

————————-

VOS RÉACTIONS

Laissez votre commentaire