Emmanuelle Anglade rejoint le groupe en tant que directrice générale commercial, marketing & technologie groupe. Tandis qu'Alexandre Desseigne,-Barrière, déjà directeur de la transformation depuis 2018, est nommé directeur général hôtellerie & restauration.

Dominique Desseigne, le président du groupe Barrière, prépare sa succession et muscle et réorganise ses structures de direction. Le PDG, âgé de 75 ans, confie à son fils Alexandre, 32 ans (Essec-MBA Hospitality Management -IMHI), de nouvelles responsabilités au sein du comité exécutif, en le nommant directeur général de l'hôtellerie et de la restauration. Il dirigeait déjà la transformation du groupe depuis 2018.

Le groupe annonce également l'arrivée d'Emmanuelle Anglade, au poste de directrice générale commercial, marketing & technologie Groupe. Ingénieure de formation (Ecole polytechnique puis Ensae ParisTech), Emmanuelle Anglade a débuté sa carrière dans le conseil (Ernst & Young et FirstMark Communication) avant d'exercer dans l'industrie des Télécoms de 2003 à 2015, chez Neuf Cegetel puis SFR, prenant en charge les directions Marketing Relationnel Clients, Opérations CRM et Marketing global.

A partir de 2015, madame Anglade a opéré au sein du groupe Accor en tant que directrice Customer Strategy & CRM. Elle a participé à la transformation digitale du groupe et pris en charge des projets de personnalisation de l’expérience client.

Pour accélérer sa transformation, Barrière se dote d’un nouveau comité exécutif en charge de la stratégie, d’un nouveau comité de direction en charge du déploiement de cette stratégie et d’un comité opérationnel en charge de sa mise en œuvre.

Mais une autre nomination, la plus commentée, est celle de Nicholas Sarkozy au sein du conseil d'administration du groupe et de son comité stratégique, le sein de sein, qui ne comprend que quatre membres éminents : outre Dominique Desseigne et Sarkozy, Marc Ladret de Lacherrière, le patron de Fimalac (actionnaire à 40 % du groupe Barrière) et Thierry Moulonguet (un proche de Ladret de Lacherrière).

Un nouveau jeton de présence pour l'ancien président de la République qui en devient presque un spécialiste de l'hospitalité. Depuis 2017, en effet, il est également membre du conseil d'administration du groupe Accor.

Avec cette expérience, « il a prouvé qu'il aimait les métiers de l'hôtellerie, dont les enjeux sont mondiaux », assure Dominique Desseigne à propos de l'ancien président. « C'est une grande chance pour nous de pouvoir bénéficier de ses compétences, de sa connaissance hors du commun des enjeux stratégiques internationaux et de son énergie », affirme le PDG de Barrière.

Le nouveau Comité Exécutif du groupe Barrière

Présidé par Dominique Desseigne, il est constitué de cinq directions générales qui lui sont directement rattachées.

  • Alexandre Desseigne-Barrière, Directeur de la Transformation, est nommé Directeur Général Hôtellerie & Restauration.
  • Philippe Perrot, Directeur Général des Métiers Supports et Directeur Financier Groupe.
  • Emmanuelle Anglade vient de rejoindre le Groupe en tant que Directrice Générale Commercial, Marketing & Technologie Groupe.
  • Eric Cavillon, Directeur Général Casinos, sera chargé également du Développement Casinos France.
  • Christine Deloy est nommée Directrice Générale Développement Hôtellerie et Casinos International.

 

Les 13 membres du Comité de Direction

  • les cinq membres du Comité Exécutif (ci-dessus)
  • André Decoutère, Directeur des Ressources Humaines Groupe
  • Laure du Manoir, Directrice Juridique et Assurances Groupe
  • Jacques Horrent, Directeur-Adjoint Hôtellerie
  • Julien Huel, Directeur-Adjoint Restauration et Directeur-Adjoint Transformation
  • Olivier Ponthieu, Directeur-Adjoint Casinos
  • Emmanuel Queugnet, Directeur Revenue Management et Distribution
  • Sylvie Joly, Directrice Marketing et Artistique Groupe
  • Manuela Isnard-Seznec, Directrice de la Communication Groupe

 

Dominique Desseigne, président du groupe Barrière

« Depuis sa création il y a plus d’un siècle, notre groupe familial et ses équipes ont montré leur capacité à se moderniser et à innover. C’est dans la poursuite de cet esprit, notamment pour faire face à un monde du tourisme et des loisirs en plein bouleversement, que j’ai souhaité mettre en place une nouvelle organisation, avec le soutien de notre associé Fimalac, qui nous permette d’être encore plus à l’écoute de nos collaborateurs et de nos clients et ainsi d’être en mesure de répondre au mieux à leurs attentes.

Je suis heureux et fier que mon fils Alexandre, après plus de quatre années passées au sein du Groupe comme Responsable Développement Hôtels et Casinos prenne aujourd’hui au sein du Comité Exécutif de nouvelles responsabilités stratégiques et opérationnelles. Il a les compétences et la persévérance nécessaires qui lui permettront de réussir. Avec sa sœur Joy, ils incarnent la quatrième génération de notre groupe familial centenaire. Enfin, je me réjouis d’accueillir dans notre maison Emmanuelle Anglade, en provenance d’une des plus grandes chaînes hôtelières au monde, dont les compétences et l’expérience sont de nouveaux atouts pour notre Groupe”.

A propos du groupe Barrière

Barrière est une marque sous laquelle sont commercialisés les hôtels, casinos et restaurants de deux groupes distincts : Groupe Lucien Barrière (GLB) et Société Fermière du Casino Municipal de Cannes (SFCMC).

Fondé en 1912 par François André et développé successivement par Lucien Barrière, Diane Barrière-Desseigne et Dominique Desseigne, Barrière regroupe 34 Casinos, 18 Hôtels, dont Le Carl Gustaf St Barth qui ouvrira au dernier trimestre 2019 et plus de 120 restaurants et bars, dont le Fouquet’s à Paris (décliné dans 6 autres destinations). Saccagé au cours de la manifestation des « gilets jaunes » du 16 mars, la célèbre brasserie chic des Champs Elysées, où Nicolas Sarkozy, nouveau membre du conseil d’administration du groupe avait fêté sa victoire à la présidentielle de 2007, restera fermé plusieurs mois

En juin 2018, le groupe a obtenu l’agrément pour ouvrir son 1er Club de Jeux  à Paris au 104 avenue des Champs-Elysées. Son ouverture est prévue à l’été 2019.

Barrière est également très présent dans les métiers de la restauration avec près de 2 millions de repas servis, dans les loisirs avec 15 spas, 1 centre de thalassothérapie à La Baule, 1 balnéothérapie à Ribeauvillé, 3 golfs et 2 tennis club, et se distingue à travers des Resorts implantés dans des stations touristiques de renommée internationale.

Le chiffre d’affaires de Barrière s’élève à 1,2 milliard d’euros pour l’exercice clos le 31 octobre 2018, dont  845 millions proviennent des casinos. Ils comptent près de 7 000 collaborateurs.

L’actionnariat de Barrière

 

 

VOS RÉACTIONS

Laissez votre commentaire