Un cadre Michelin de haut vol désormais à la tête de ses activités guides et cartes. Diplômé de l’Ecole supérieure de Physique Chimie Industrielle à Paris et titulaire d’un Master of Science en Arizona USA, Pascal Couasnon entre en 1987 dans le groupe. Jusqu'à présent directeur de l’activité Motorsport, il a notamment été vice-président Marketing de Michelin Amérique du Nord, responsable de la communication technique de l'Entreprise mais aussi ingénieur des tests routiers au Centre de Technologie de Ladoux (Clermont–Ferrand).

Exit Alexandre Taisne, à peine 16 mois après son arrivée chez le manufacturier pour piloter ses activités gastronomiques et touristiques, 6 mois après lui avoir également confié la responsabilité des sélections du guide Michelin.

C'est le troisième départ au sein de ce pôle. Après celui annoncé en juin 2018, tout aussi surprenant, de Michael Ellis, directeur international des guides Michelin, qui va rejoindre à 59 ans le groupe hôtelier de Dubaï, Jumeirah Hotels & Resorts. Après celui en mars de Claire Dorland-Clauzel. Cette grande figure du groupe Michelin, membre de son Comité Exécutif, a souhaité à 63 ans devenir sa propre patronne. C'est chose faite, à la tête d'un vignoble de 20 hectares du Bordelais, le Château La Tuilière, dans l'AOP Côtes-de-Bourg.

Pour succéder à Alexandre Taisne, Michelin a fait appel à un cadre de haute volée, en la personne de Pascal Couasnon. Celui-ci devient directeur de la Ligne Business Expériences de Mobilité en remplacement d'Alexandre Taisne, tout en assurant la supervision de la Ligne Business Motorsport (Compétition) qu’il dirige en direct actuellement. Un beau challenge attend Pascal Couasnon, celle de relancer l'activité guides et cartes routières qui fait désormais partie de la branche "Expérience de mobilité".

Michelin veut tripler d'ici 2020 le chiffre d’affaires de cette nouvelle branche, par de la croissance organique et des acquisitions. Le manufacturier a notamment acquis en 2016 le britannique “Bookatable”, leader européen de la réservation de restaurants en ligne, et pris en 2017 une participation de 40% dans les guides “Robert Parker Wine Advocate” et “Fooding”.

VOS RÉACTIONS

Laissez votre commentaire