Derniers préparatifs pour recevoir les ambassadeurs étrangers accrédités à Paris, conviés à partager ce dîner avec Laurent Fabius au château de Versailles.

Les ambassadeurs en poste à Paris réunis autour d'un menu concocté par de grands chefs servi au château de Versailles : la France avait mis les petits plats dans les grands jeudi 19 mars pour un dîner en point d'orgue d'une opération planétaire destinée à promouvoir sa gastronomie.
De Hong Kong à Rio de Janeiro en passant par Istanbul, plus de 1.300 chefs, à 85% étrangers, ont concocté un dîner "à la française" dans 150 pays.
Inspirée par les Dîners d'Epicure lancés par Auguste Escoffier en 1912, cette offensive "Goût de/Good France" a mobilisé en plus des ambassades et consulats de France, des bistrots, restaurants d'hôtel et établissements de haute gastronomie partout dans le monde, autour d'un menu à la trame pré-établie.
"En ce moment même, le monde entier a le plaisir de déguster la gastronomie française", s'est félicité le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius devant quelque 650 convives réunis à Versailles dans la Galerie des batailles célébrant l'épopée militaire de la France en 33 tableaux.
"La gastronomie fait partie de l'identité de la France, au même titre que le château de Versailles", a souligné le chef de la diplomatie, également en charge de la promotion du tourisme.
"La restauration, la gastronomie et plus largement le tourisme, pour la France c'est une source d'emplois considérable", a-t-il souligné. "Nous avons la chance d'être le pays à accueillir le plus grand nombre de touristes dans le monde. Lorsqu'on leur demande pourquoi ils viennent en France, c'est d'abord la gastronomie et l'oenologie qu'ils choisissent"

Un exemple à La Havane (Cuba), raconté par une diplomate française

Lancement de l’opération au quai d’Orsay le 21 janvier

« Un facteur de rayonnement de la France »?

Proposer un repas gastronomique français, le même soir, partout dans le monde pour mettre en avant l’art de vivre à la française : l’opération Goût de France / Good France, le 19 mars, veut placer la gastronomie au centre de la diplomatie française.

« La gastronomie française est une attitude humaniste », a expliqué à l’AFP le chef multi étoilé Alain Ducasse à l’initiative de l’opération. C’est « une chaîne de cuisiniers français et étrangers (formés en France ou par des Français) qui reçoivent leurs hôtes dans la grande tradition culinaire française, et montrent ainsi les valeurs de la France à travers le monde », a-t-il ajouté.

Citant un autre chef, Guy Savoy, il rappelle que « la table est l’un des lieux les plus civilisés du monde. C’est un lieu où les gens sont assis tous ensemble et où malgré les désaccords, les langues se délient, les gens échangent, et ce, quelque soit leur culture, leur religion, ou leur couleur de peau ».

Le repas à la française, cuisiné maison, convivial, servi sur une belle table, a été inscrit par l’Unesco en 2010 au patrimoine mondial de l’humanité. La gastronomie « est un facteur de rayonnement de la France« , souligne de son côté Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères, cité dans le dossier de presse. « Il est important de la faire connaître, de la promouvoir, de la faire vivre ».

Un visa d’excellence culinaire a également été créé afin d’accentuer ce rayonnement, permettant aux jeunes cuisiniers étrangers qui veulent venir se former en France de bénéficier d’un régime spécifique afin de faciliter leur entrée sur le territoire

Le tourisme en France est un secteur stratégique qui représente 84 millions de visiteurs étrangers par an et 2 millions d’emplois.

Le logo et le site officiel de l’opération

Participent 250 restaurants en Amériques, près de 300 restaurants en Asie, près de 50 en Océanie, plus de 100 restaurants en Afrique et près de 700 restaurants en Europe.
—————–

Vidéo : Ministère des Affaires Etrangères

Textes : AFP et Ministère des Affaires étrangères, HR-infos

————

VOS RÉACTIONS

Laissez votre commentaire