Anne-Marie Costet, présidente de Courtepaille depuis février 2016, avait fait le déplacement pour l'inauguration. La voici parmi l'équipe rassemblée devant la grande cheminée installée au centre du restaurant. Toutes les viandes y sont cuites au feu de bois, les poissons étant pour leur part cuits sur une plancha.

L'enseigne pionnière de la restauration grill en France a fêté dignement à la mi janvier sa 300 ème unité, édifiée sur le nouveau périmètre du centre commercial Bel Air, situé à Rambouillet (Yvelines), en bordure de la nationale 10. Ce "park retail " est développé par Carmila, la société immobilière qui gère les centres commerciaux appartenant à Carrefour.

Le dernier né Courtepaille est doublement atypique de prime abord. Il s'agit d'une succursale, alors que l'enseigne privilégie plutôt la franchise désormais. Par ailleurs, son architecture extérieure n'arbore pas les caractéristiques habituels (rondeur et toit haut perché), elle a du adopter une structure contrainte adaptée au look du complexe commercial.

En revanche, sa décoration intérieure reprend les codes identitaires de la marque. « Avec un coeur de salle travaillé en rond autour de la grande cheminée noire, ce qui valorise le grill, élément majeur du concept, explique Philippe Rouzier, coordinateur des travaux Courtepaille. Le mobilier joue la carte de la convivialité en mêlant le bois et les matériaux traditionnels. Il contraste avec des éléments de décor revisités dans un esprit plus contemporain ».

Quant aux produits et à la carte saisonnière, Rambouillet cultive le pure Courtepaille. Avec des grillades de boeuf, de porc, de volaille, d'agneau cuites au feu de bois dans la cheminée. Des grillades de poissons également, cuits cette fois à la plancha. Et des légumes servies à volonté. Le Bel Air revisite ainsi les traditions françaises, avec actuellement la Bavette 200 g aux échalotes confites, la saucisse de Toulouse ou encore des crêpes au beurre. Il propose aussi des "créations" maison comme le paille-burger.

Cette 300e ouverture reflète la volonté de Courtepaille, propriété depuis l'été 2015 du fonds Britannique Intermediate Capital Group (ICG), de développer son réseau pour en augmenter fortement sa valeur dans la perspective de sa cession d'ici, en principe, 3 à 5 ans.

Cette croissance du parc se traduit par une diversification multiple. Diversification des contrats (location-gérance et franchise, moins gourmandes en capitaux propres). Diversification des formats de restaurant : du "Classique" au "Comptoir" en passant par "l'Essentiel" et le "Burger Gourmet" à emporter. Et corolaire de celle des formats, diversification des implantations géographiques. On retrouve aujourd'hui Courtepaille en pied d'hôtels, dans les zones aéroportuaires, sur les aires d'autoroute ou au coeur des centres commerciaux.

Un bâtiment atypique pour un Courtepaille, adapté aux contraintes  du park retail de Bel Air

Bâtie sur 194 m2, le Courtepaille Rambouillet dispose de 130 places assises et d’une terrasse de 60 places, ainsi qu’une aire de jeux enfants équipée de boulier, puzzle, tableau créatif et jeux tactiles.

 

L’équipe du restaurant réunie devant la cheminée

13 de ses 16 collaborateurs ont été recrutés localement

« Notre enseigne est plus dynamique  que jamais. Récemment, elle a lancé un burger végétarien et propose
désormais à la carte une offre de vins bio, se réjouit Oiliarilala Ranarison, directrice du Courtepaille de Rambouillet, exerçant depuis 20 ans au sein de l’enseigne. Elle continue par ailleurs de sélectionner les meilleures viandes, comme la pièce d’exception proposée pour les fêtes de fin d’année ».

Faits et chiffres 2018
  • naissance en 1961 au bord de la nationale 6 en Bourgogne, développement en franchise depuis 1982
  • 4 200 collaborateurs sous enseigne
  • 56 nationalités
  • 5 000 recrutements par an
  • 300 établissements en France, dont 99 franchisés (fin 2017)
  • 275,6 M€ HT de volume affaires sous enseigne 2016 (- 5, % par rapport à 2015)
  • ticket moyen : 19,93 € (2016)

 

  • 11 ouvertures en 2017, 15 prévues en 2018 majoritairement en franchise
  • 3 établissements sur 4 en province
  • trois déclinaisons de restaurants Courtepaille : le « Classique » (120 couverts et plus), le « Comptoir » (jusqu’à 80 couverts) et « l’Essentiel » (de 80 à 120 couverts)
  •  développement sur les pieds d’hôtels (17 Comptoirs installés à ce jours dans des 2 et 3 *), les autoroutes (aire du Pays de Giers, située sur l’autoroute A47, près de Saint-Etienne, opérée par Argedis, filiale de Total), les aéroports (Marignane, Toulouse…) et les centres commerciaux (comme à Rambouillet, Meulun Senart, Blagnac Andromède, Avignon Le Pontet).

 

Un nouveau décor

 

VOS RÉACTIONS

Laissez votre commentaire