Réunis le 10 octobre au quai d'Orsay, les membres du comité de pilotage (patrons de syndicats professionnels, collectivités territoriales et de grandes entreprises) réunis autour de Jean-Yves Le Drian ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, du secrétaire d’Etat Jean-Baptiste Lemoyne, Jacqueline Gourault, ministre auprès de l’Intérieur, Sophie Cluzel, secrétaire d’État auprès du Premier ministre, chargée des personnes handicapées, et Benjamin Griveaux, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances. Photo MEAE

Le ministre de l'Europe et des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a réuni mardi 10 octobre au quai d'Orsay les acteurs de la filière lors d'un conseil de pilotage du tourisme, auquel participaient les ministres de tutelle.

Ce comité a décidé du lancement d'une mission chargée d'identifier et de mobiliser "collectivement" de nouvelles ressources - publiques comme privées - pour Atout France, l'organisme chargé de promouvoir la destination France à l'étranger, selon le communiqué.

Actuellement, Atout France dispose d'un budget de quelque 70 millions d'euros, dont 32 millions de dotation de l'Etat, le reste provenant de partenariats avec des collectivités ou des acteurs privés. Il bénéficie également d'une partie des recettes émanant de la délivrance des visas.

A également été évoqué l'objectif "de consacrer à la promotion (de la destination France) 1 euro par touriste international d'ici 2022", est-il précisé.

D'ici à la fin de l'année 2017, 88 à 89 millions de touristes étrangers auront visité la France, soit une hausse de 5% à 6% par rapport à 2016, a récemment indiqué M. Le Drian. Fin juillet, le gouvernement avait présenté sa feuille de route pour le tourisme, et confirmé l'objectif d'atteindre 100 millions de visiteurs étrangers en 2020, et une recette touristique de 50 milliards d'euros.

Le conseil de pilotage a également annoncé que la "Fête de la Gastronomie" (en France) et l'événement (à l'international) "Goût de France" seront "mieux articulés pour être deux déclinaisons d'une même opération de promotion de la gastronomie française".

Concernant l'amélioration des temps d'attente pour les contrôles de sécurité dans les aéroports, Mme Gourault a indiqué que "des effectifs supplémentaires de la Police aux frontières sont déployés dans les deux aéroports parisiens" et que "de nouvelles unités de contrôles seront mises en place". "Le processus de validation technique du dispositif de reconnaissance faciale est en bonne voie", selon le communiqué. (avec AFP)

Les principaux points de ce premier comité de pilotage du Tourisme
Promotion
  • nécessité d’une mobilisation collective pour augmenter les fonds publics et privés alloués à la promotion de la destination « France »
  • objectif : consacrer collectivement à la promotion 1 euro par touriste international d’ici 2022
  • création d’une mission d’information sur le financement de la promotion du tourisme, composée de Christian Mantei, DG de Atout France, de Germain Lelarge (PDG du Nord au Sud Investissement) et de Jacques Barre, vice-président de la Confédération des Acteurs du Tourisme
  • recherche d’une meilleure articulation entre les évènements de promotion à l’international (Goût de France – opération de mobilisation des ambassades autour de la gastronomie) et en France (Fête de la gastronomie)
Accueil
  • déploiement d’effectifs supplémentaires de la Police aux Frontières dans les deux aéroports parisiens et mise en place de nouvelles unités de contrôles
  • Le processus de validation technique du dispositif de reconnaissance faciale est en bonne voie.
  • lancement d’un groupe de travail pour améliorer le parcours d’achat des clients internationaux, notamment en matière de détaxe
  • mise en fonctionnement du CDG Express à la fin de 2023
Investissement
  • la montée en gamme de l’offre privée est jugée prioritaire
  • confirmation du soutien de l’État au réseau d’incubateur touristique « France Tourisme Lab » pour faire émerger de nouvelles offres touristiques, avec une dizaine de structures créées d’ici fin 2018
  • lancement d’une mission d’information interministérielle pour identifier les propositions concrètes et opérationnelles qui permettront de faciliter la rénovation du parc privé d’hébergements touristiques, notamment dans les stations littorales et de montagne.
  • la mission rendra ses conclusions aux ministres le 15 décembre pour donner lieu à des décisions lors du 2ème conseil interministériel du Tourisme réuni à Matignon le 19 janvier 2018

 

Le Conseil de pilotage du Tourisme a pour objectif d’assurer le bon déploiement des actions décidées en interministériel et de donner de nouvelles impulsions, pour que les objectifs annuels de 100 millions de touristes internationaux et d’une dépense touristique de 50Md€. Prochaine réunion e avril 2018. Photo : MEAE
Principales décisions
  • création d’une mission d’information sur le financement de la promotion du tourisme afin de déterminer les moyens d’accroître le nombre et la dimension des partenariats de l’opérateur Atout France et de trouver de nouveaux modes de financement de la promotion
  •  pérennisation des contrats de destination
  • promotion de la marque Qualité Tourisme, via notamment des partenariats noués avec des acteurs privés
  • soutien des marques Tourisme et handicap ainsi que Destination pour tous
  • lancement de la deuxième phase de l’agrégateur de données DATAtourisme
  • soutien au réseau d’incubateurs touristiques France Tourisme Lab
  • constitution d’une mission d’information pour identifier les propositions visant à faciliter la rénovation du parc privé d’hébergements touristiques, notamment dans les stations littorales et de montagne.

 

 

VOS RÉACTIONS

Laissez votre commentaire