Vous êtes ici :
    Bpifrance lance le « prêt Tourisme » de co-financement des HCR et de la...
    Par | Article publié le +100%-

    Bpifrance lance le « prêt Tourisme » de co-financement des HCR et de la filière

    Spécialiste de l'hébergement dans des cabanes haut de gamme, Coucoo est la première PME à avoir décroché le prêt Tourisme, fin 2019, dans le cadre d'un prêt global de 1,350 million d’euros, dont 400 000 euros au titre de ce prêt Tourisme (au taux de 1,7%). Coucoo exploite 75 cabanes, implantées dans les arbres ou sur l'eau, réparties sur quatre "éco-domaines". Dans l'Oise (Coucoo Grands Chênes), sur le Territoire-de-Belfort (Coucoo Grands Reflets), en Franche-Comté (Coucoo Grands Lacs) et en Provence, près d'Avignon (Coucoo Grands Cépages). Ce prêt va lui permettre d'ouvrir de nouvelles unités sur ces sites. Pour Gaspard de Moustier, l'un des deux confondateurs de Coucoo, ce prêt a l'avantage de pouvoir servir de levier à d'autres crédits, et différer ses remboursements, jusqu'à la mise en exploitation des cabanes.

    Bpifrance et son partenaire la Banque des Territoires ont annoncé le 20 janvier la mise en place d'un nouveau produit financier, "le Prêt Tourisme", ciblé vers les entreprises de la filière, quelle que soit leur activité : hébergeurs, restaurateurs, transporteurs, organisateurs d'événements, tour-opérateurs... Prêt réservé aux TPE (moins de 10 salariés) et aux PME (moins de 250 salariés) exerçant leur activité depuis plus de trois ans.

    Ce prêt, similaire au prêt Hôtellerie déjà proposé par bpifrance, permet à un exploitant d'emprunter entre 30 000 euros et 1 million d’euros, sur une durée de 10 ans maximum en bénéficiant de trois conditions préférentielles : un différé du remboursement du capital de six à vingt-quatre mois, selon la maturité du projet, un taux d'intérêt très compétitif et une obtention sans garantie sur les actifs de l’entreprise ou la caution personnelle du dirigeant.

    Ce prêt est accordé en co-financement d’un crédit bancaire ou participatif ou d’une levée de fonds d’un montant au moins équivalent.

    Le prêt Tourisme, selon bpifrance, doit financer, "tout autant l’extension, la modernisation, la mise aux normes et la transformation notamment numérique des activités traditionnelles du secteur, que l’émergence d’activités nouvelles, favorisant notamment le tourisme écoresponsable.".

    L'établissement public compte consacrer à terme pour ces prêts Tourisme une enveloppe totale de 300 millions d'euros. Les dossiers sont traités dans ses 52 directions régionales. Nous reviendrons plus en détail sur ce prêt avec le témoignage d'utilisateurs.

    Anne Guérin, directrice exécutive de Bpifrance
    « L’accompagnement de la filière Tourisme est un métier historique de Bpifrance. Cette filière constitue un des piliers de l’économie française dans les territoires et participe grandement à leur attractivité. » déclare . « Le prêt Tourisme vient utilement compléter le continuum de financement et d’accompagnement proposé par Bpifrance à la filière, notamment la garantie de financements bancaires, l’Accélérateur dédié et le fonds France Investissement Tourisme. »
    Antoine Troesch, directeur de l’Investissement de la Banque des Territoires
    « Le développement de la filière tourisme, premier secteur de l’économie française, est l’un des axes stratégiques d’intervention de la Banque des Territoires. C’est pourquoi nous apportons notre garantie au Prêt Tourisme conçu par Bpifrance en réponse aux besoins du secteur. Ce prêt illustre la complémentarité des interventions en fonds propres de Bpifrance et de la Banque des Territoires dans le tourisme : à Bpifrance le soutien aux entreprises du secteur, à la Banque des Territoires le soutien au secteur via l’immobilier et les équipements. La Banque des Territoires agit dans ce cadre au bénéfice de territoires plus attractifs ».

    VOS RÉACTIONS

    Laissez votre commentaire