Georges Sampeur et Fabrice Collet

Fabrice Collet a pris officiellement ses fonctions de président du groupe hôtelier depuis le 1er février. Il succède à Georges Sampeur, 64 ans, qui dirigeait B&B Hotels depuis 2003. Sous son impulsion et avec le concours d'actionnaires fonds d'investissements, le groupe brestois a connu un développement rapide, au point de devenir le numéro trois français de l'hôtellerie économique. B&B Hotels exploite aujourd'hui 424 établissements, dont 262 en France, et vise la barre des 600 en 2020.

La succession Sampeur a été longuement préparée. Fabrice Collet, au profil très financier jusque là, a pris en charge la direction financière de B&B en 2012, avant de découvrir les opérations hôtelières à partir de 2016 en qualité de directeur général délégué. La poursuite du développement de la chaîne demeurera l'une de ses priorités.

Quelques jours après son entrée en fonction, B&B Hôtels annonçait une nouvelle opération de croissance externe en Espagne. La chaîne indépendante a finalisé l'acquisition de sept adresses de la chaîne espagnole « H2 Hoteles », totalisant 600 chambres. Le montant de la transaction n'a pas été dévoilé.

La chaîne renforce ainsi sa présence dans ce pays où il détient désormais 29 établissements, soit 2 700 chambres. La chaîne bretonne s'y est implantée à partir de 2015 avec le rachat de 4 hôtels Apollo Management et Continental Hotels puis en 2016 par l'acquisition de la chaîne Sidorme Hotels en 2016. Tous ces établissements ont été renommés en B&B Hotels.

Le groupe s'implante cette fois à Castellón, Elche, Getafe, Grenade, Jerez de la Frontera, Oviedo et Rubí (province de Barcelone). 5 de ses 7 établissements sont en location, les deux autres seront à leur tour cédés et repris ensuite en location.

"Après une année de croissance record pour le groupe, (...) nous poursuivrons notre développement dans la péninsule Ibérique, une destination très prisée aux multiples potentialités, explique Fabrice Collet, dans un communiqué. En cherchant des opportunités dans la région, nous allons pouvoir étendre notre offre et préserver notre position de leader du segment de l'hôtellerie économique",

De son côté, Jairo González, directeur général de B&B Hotels Espagne et Portugal, assure que "la bonne santé financière du groupe B&B Hotels offre la possibilité de poursuivre le déploiement de (leur) modèle économique innovant en Espagne".

Créée en 1990, la chaîne indépendante B&B compte 262 hôtels en France, 102 en Allemagne, 30 en Italie, 29 en Espagne, mais aussi 5 hôtels en Pologne, un au Maroc, un en République Tchèque et un au Brésil depuis 2017. Dans les prochains mois, elle prévoit de s'implanter en Suisse, Belgique, et en Autriche.

Détenu majoritairement par la société d’investissement PAI Partners aux côtés du management, le groupe prévoit également 60 ouvertures dans l'Hexagone au cours des trois prochaines années en s'appuyant sur son concept "Econochic". La clientèle d'affaires représente près de 80 % de son activité.

En 2016 (dernier exercice publié), B&B a réalisé un volume d'affaires de 424 millions d'euros (+ 15 % par rapport à 2015 et environ + 10 % en France) et dégagé un excédent brut d'exploitation de 84 millions d'euros (+16,7 % par rapport à 2015).

Bio Express de Fabrice Collet

Fabrice Collet, 48 ans, est diplômé de l’Ecole Centrale de Paris.
Il débute sa carrière en 1993 comme auditeur chez Arthur Andersen.
A partir de 1997 et jusqu’en 2008, il est contrôleur financier pour la société de service Elis puis chez Polyconcept, spécialiste de l’agencement de magasins.
De 2009 à 2011, il est directeur du contrôle financier au sein du groupe Neopost (solutions de courrier pour les entreprises).
De 2011 à 2012, il est directeur financier de Deutsch (spécialiste des connecteurs), filiale du groupe Wendel.
C’est en 2012 que Fabrice Collet entre chez B&B Hôtels, en qualité de directeur des affaires financières et économiques.
A partir de janvier 2016, il est nommé directeur général délégué chargé de gérer le quotidien opérationnel du groupe B&B Hotels.

Quelques adresses B&B Hotels en Espagne

logo-b-b

Des Brannelec à PAI Partners, six actionnaires successifs au capital de B&B Hôtels

Le capital de B&B Hôtels ( B&B ne signifiant pas Bed & Breakfast) passe d’un fonds d’investissement à l’autre depuis 2003.  En l’espace de 13 ans, le groupe a changé cinq fois d’actionnaires.

La première cession date de 2003. Le groupe brestois Brannelec (Oceania Hotels) qui a créé B&B en 1990, vend B&B (100 hôtels à l’époque) à Duke Street Capital (avec LBO) pour environ 200 millions d’euros.

La dernière s’est déroulée fin 2015. En décembre, le fonds PAI entre en négociation avec son confrère américain Carlyle pour lui racheter le groupe « écono-chic » toujours présidé à l’époque par Georges Sampeur (ex PDG de Carlson WagonLit France) arrivé avec Duke Street. PAI aurait offert environ 800 millions d’euros, selon des sources évoquées par Les Echos. Un prix qui valoriserait le groupe hôtelier autour de 11 fois son ebitda attendu pour 2015.

Avant de le céder à PAI, Carlyle avait racheté B&B Hotels en 2010 à Eurazeo pour la somme de 485 millions d’euros. Le fonds européen l’avait racheté lui-même en 2005 à Duke Street Capital pour 383 millions d’euros. Duke ne sera donc resté dans B&B que deux ans, l’achetant 200 millions en 2003 et le revendant 383 en 2005.

Sans la puissance financière de ces fonds, sans le savoir-faire de Georges Sampeur et sans surtout la pertinence innovante du concept B&B dans l’hôtellerie économique, le réseau B&B n’aurait sans doute pas  triplé de taille en 13 ans ni sa valeur quadruplé.

VOS RÉACTIONS

Laissez votre commentaire