Femmes de chambre, lingers ou encore bagagistes : ils sont nombreux dans les hôtels à occuper des postes difficiles, usant et qui mènent vite à l'arrêt maladie. En 2009 dans l'hôtellerie, l'assurance maladie des

A l’hôtel Brittany, les lève-lits réduisent la pénibilité du travail des femmes de chambres.

{{Ecouter notre reportage dans des hôtels pro actifs en matière de prévention}}

Femmes de chambre, lingers ou encore bagagistes : ils sont nombreux dans les hôtels à occuper des postes difficiles, usant et qui mènent vite à l’arrêt maladie. En 2009 dans l’hôtellerie, l’assurance maladie des travailleurs salariés a ainsi constaté une hausse de 33% des maladies professionnelles, au premier rang desquelles les fameux TMS, troubles musculo-squelettiques. Encouragés par leur caisse régionale d’assurance maladie, des hôtels se sont engagés dans la lutte contre la pénibilité au travail. Reportage dans deux établissements parisiens (Brittany et Lutetia) soutenus par la Cramif, qui ont réduit le nombre de journées perdues en arrêts maladie grâce à de bonnes pratiques et du matériel adapté.

Exemples d’équipements qui réduisent la pénibilité du travail

Vous exercez sur Paris- Ile-de-France et vous souhaitez faire l’acquisition de lève-lits

Un lève-lits coûte environ 250 euros (HT) l’unité. La Cramif prend à sa charge 40 % du coût, installation comprise. Le dispositif a été lancé au deuxième trimestre 2011. Une vingtaine d’hôtels l’ont déjà contracté.

{{Tout ce qu’il faut savoir sur l’aide financière accordée par la Cramif}}

{{S’inscrire !}} 1er décembre, réunion publique sur les aides de la Cramif, avec le témoignage d’hôteliers engagés

——————

Acteurs de la prévention


De gauche à droite, et de haut en bas :

Michel Cadin, directeur de l’hôtel Brittany, Paris 9e, Maud Benhamou, directrice des ressources humaines de l’hôtel Lutetia, Paris 6e, Jean-Luc Jean, chef concierge de l’hôtel Lutetia, Paris 6e, Christophe Ballue, contrôleur de sécurité à la Caisse régionale d’assurance maladie d’Île-de-France

————

Reportage : Juliette Micheneau

Photos : Gaêl Kerbaol
————-

VOS RÉACTIONS

Laissez votre commentaire