Dès 1889, l’Orient-Express relie directement Paris à Constantinople. Il passe alors par Strasbourg, Munich, Vienne, Budapest, et Bucarest. Photo : Jérôme Galland - SNCF. Aujourd'hui, il reste un train composé de sept voitures, propriété de SNCF et classées monuments historiques. Elles se nomment Taurus, Anatolie, Flèche d’Or, Riviera, Train bleu, étoile du nord et Côte d’azur.

AccorHotels a annoncé mercredi 4 octobre avoir conclu un accord avec le groupe SNCF pour lui racheter 50% du capital de la marque Orient Express, associée au célèbre train qui a rallié pour la première fois Paris et Istanbul - alors nommée Constantinople - jour pour jour 134 ans plus tôt, le 4 octobre 1883.

Le groupe hôtelier, qui n‘a pas précisé les termes financiers de la transaction, a ajouté qu‘il entendait ainsi poursuivre le développement de la marque dans le tourisme de luxe à l’échelle internationale.

"Les sept voitures historiques, symboles de l’Art-déco français, demeureront la propriété matérielle de SNCF et seront exploitées par Orient Express dans le cadre de voyages et de manifestations privées, précise le communiqué commun des deux entreprises. Elles apporteront un nouveau cadre exceptionnel pour l’organisation d’évènements, qui pourront se faire en lien avec les autres activités du groupe AccorHotels telles que Potel & Chabot, Noctis et John Paul."

AccorHotels, qui entend continuer de se renforcer sur le segment du luxe, développera "une nouvelle collection d’hôtels prestigieux sous l’enseigne Orient Express. expérience unique et chargée d’Histoire mêlant luxe, exotisme et raffinement de l’Orient et l’Occident dans des lieux emblématiques".

“Ce rapprochement, qui associera l‘expertise et le savoir-faire des deux groupes, se concrétise par une prise de participation de 50% d‘AccorHotels au capital de la société Orient Express, aujourd’hui détenue à 100% par la SNCF”, ont indiqué les deux entreprises dans un communiqué commun.

“La marque Orient Express est un symbole intemporel de l‘art du voyage de luxe, empreint de culture, de splendeur et de raffinement”, ont-ils ajouté.

La voiture-bar « Côte d’Azur » avec ses panneaux décorés par René Prou, un des maîtres de l’Art Déco. L’une des 7 voitures de l’Orient Express, classées monument historique.

Sébastien Bazin, PDG de AccorHotels
« Nous sommes très heureux de ce partenariat stratégique, concrétisation de l’alliance de deux grands acteurs français du monde du voyage pour une ambition commune, celle de redonner un nouveau souffle et un rayonnement international à une marque historique et reconnue à travers le monde. (…)
Avec Orient Express, nous allons défricher un nouveau champ d’expression de notre savoir-faire dans l’art du voyage et permettre à nos clients de bénéficier d’une offre prestigieuse de services et d’expériences exceptionnelles. »

Guillaume de Saint Lager, secrétaire Général, Orient Express
« L’Orient Express a, en son temps, porté à son sommet l’art de voyager. Cet ambitieux projet, unique en son genre, ne peut se faire sans les compétences complémentaires de nos deux actionnaires. Nous sommes fiers et particulièrement impatients de participer à l’écriture de cette nouvelle page d’histoire si bien entourés. Notre ambition est de réinventer cette expérience et faire d’Orient Express la référence du voyage et de l’hospitalité de luxe. »

VOS RÉACTIONS

Laissez votre commentaire