Dans le portefeuille sbe, emblématique resort des Caraïbes, the SLS Baha Mar, Nassau L'un des 20 hôtels de Morgans Hotel Group, racheté par sbe en 2016.

Prévue pour être bouclée fin juillet, l'opération aura demandé un peu plus de temps que prévu. AccorHotels et sbe Entertainment Group (« sbe ») ont annoncé le 9 octobre la finalisation de l’acquisition par le groupe français d’une participation de 50 % dans sbe.

Ce partenariat permettra à AccorHotels de poursuivre sa stratégie d'élargissement de son offre sur le segment de l’hôtellerie de luxe et de renforcement de son réseau dans de grandes métropoles nord-américaines.

Cette prise de participation à long terme assurera à sbe l’accès à la plateforme hôtelière internationale de AccorHotels, tout en restant un opérateur indépendant du luxe. Sam Nazarian, fondateur et Directeur général, conserve la direction de sbe, toujours assisté de son équipe dirigeante expérimentée, et le siège mondial de la société reste basé à New York.

"Grâce à l'intégration du portefeuille de marques de SBE, AccorHotels franchit une étape majeure dans le développement de ses activités dans les villes clés américaines", a indiqué dans un communiqué publié mardi Sébastien Bazin, le PDG du groupe



"Cette prise de participation permettra à SBE d'accélérer sa croissance internationale tout en se développant hors des États-Unis, notamment sur certains marchés prioritaires du Moyen-Orient et d'Amérique latine", a précisé de son côté Sam Nazarian , ajoutant que des ouvertures d'établissements étaient prévues "à Atlanta, Chicago, Washington DC, Dubaï, Rio de Janeiro, Mexico, Cancun, Tokyo, ou encore Los Cabos".


AccorHotels avait annoncé vendredi 29 juin être entré en négociations exclusives avec sbe Entertainment Group en vue d’acquérir la moitié du capital de cetopérateur d’hôtellerie de luxe dans le cadre d’une opération d’un montant total de 319 millions de dollars (278 millions d’euros). 125 millions de dollars étant réservés aux 50 % des actions ordinaires de SBE détenues notamment par la société Cain International les 194 millions restants utilisés pour rembourser une créance existante.

Fondé en 2002 par Sam Nazarian, SBE assure la promotion immobilière, la gestion et l’exploitation d’hôtels et de résidences haut de gamme, de restaurants et de discothèques.

Le logo et le site internet de sbe

Fondée en 2002 par Sam Nazarian, sbe est un important opérateur de l’hôtellerie de luxe qui assure la promotion immobilière, la gestion et l’exploitation, dans le monde entier, d’hôtels et d’enseignes reconnues. sbe est célèbre pour son approche à 360 degrés de l’hôtellerie lifestyle. Son portefeuille comprend des résidences de luxe et appart’hôtels aux couleurs de ses marques, des programmes bien-être et de spa, ainsi que des offres de restauration et évenementielles.
SLS, Delano, Mondrian, Hyde, The Originals (Sanderson, St. Martin Lane, Hudson, 10 Karakoy, Shore Club) ou encore Redbury Hotels, constituent les principales enseignes hôtelières et résidentielles de la société.
S’appuyant sur sa filiale Disruptive Restaurant, sbe a créé à travers le monde des marques de restauration primées, notamment Katsuya, Umami Burger, Cleo, Leynia, Diez & Siez et Filia, ainsi que des marques innovantes dans les univers de la nuit, dont Hyde nightclub and dayclub, Nightingale, Privilege dayclub Black Orchid, S Bar, Skybar, ou Doheny Room.

D’ici la fin de l’année, sbe vise un portefeuille de 25 hôtels et 170 restaurants, aux États-Unis, en Europe ou au Qatar. « à Atlanta, Chicago, Washington DC, Dubaï, Rio de Janeiro, Mexico, Cancun, Tokyo, ou encore Los Cabos ».

L’une des plus récentes ouvertures du groupe, le SLS Brickell à Miami

Entre autres destinations emblématiques du portefeuille sbe, on compte le Delano South Beach (Miami), le SLS Baha Mar (Bahamas), le Mondrian Doha (Qatar), le Hyde Bellagio (Las Vegas), le Mondrian Park Avenue (New York) et le SLS LUX Brickell (Miami), hôtel de 57 étages ouvert cette année.

Prochaines ouverture : le Delano Rio de Janeiro, le Delano Dubai at the Palm et le Hyde Midtown (Miami).

VOS RÉACTIONS

Laissez votre commentaire