Les deux nouveaux promus aux Trois étoiles : Marc Veyrat- La Maison des Bois à Manigod (Haute-Savoie) et Christophe Bacquié, au Castellet (Var).

Le Guide Michelin France 2018 compte deux nouvelles tables classées 3 étoiles, cinq nouvelles 2 étoiles et cinquante nouvelles 1 étoile.

A l'inverse, 46 maisons, dont 43 précédemment classées 1 étoile ont perdu leur distinction. Michelin a d'ailleurs accepté de ne pas faire figurer dans le guide 2018 le restaurant Le Suchet à Laguiole, classé 3 étoiles, ceci à la demande de son chef Sébastien Bras. Au total, le Michelin France 2018 compte 621 tables étoilées contre 616 en 2017, dont 508 auréolées d'un macaron.

Le Michelin accorde cette année les trois étoiles à Marc Veyrat, à la Maison des Bois à Manigod (Haute-Savoie) et au chef Christophie Bacquié, à l'hôtel du Castellet, dans le Var. Marc Veyrat, 67 ans, avait déjà décroché les Trois Etoiles pour l'Auberge de l'Eridan (Veyrier-du-Lac), puis pour La Ferme de mon père, à Megève.

«En véritable passionné de botanique, Marc Veyrat sublime les herbes et fleurs savoyardes cueillies en pleine nature et conjugue créativité, authenticité et raffinement pour offrir aux clients une expérience inoubliable » déclare Michael Ellis, directeur international des guides Michelin.

Chef d'origine parisienne, qui a notamment travaillé en Corse, Christophe Bacquié, Meilleur Ouvrier de France 2014, "est capable de faire une cuisine de haute volée ancrée dans la Méditerranée", a souligné Michael Ellis, il propose, s'enthousiasme-t-il, des "assiettes époustouflante"s à l’instar de son aïoli moderne, légumes de nos maraîchers locaux et poulpe de méditerranée. «Véritable ode aux produits de sa région, c’est une cuisine vibrante d’émotions où chaque plat crée un souvenir marquant, témoignage de son talent créatif, de sa parfaite technicité et de sa maturité»

Les deux étoiles sont désormais au nombre de 85, avec cinq promus. C'est le cas de l'Auberge du Père Bise, établissement centenaire des rives du lac d'Annecy (Haute-Savoie), reprise en 2017 par Jean Sulpice, mais aussi de l'Hostellerie Jérôme, à La Turbie (Alpes-Maritimes) du chef Bruno Cirino, et dans le même département, de Flaveur, à Nice, des frères Gaël et Mickaël Tourteaux.

Les chefs japonais confirment leur succès, avec deux étoiles aussi pour le restaurant Au 14 Février à Saint-Amour-Bellevue (Saône-et-Loire) de Masafumi Hamano et la table éponyme de Takao Takano à Lyon.

Takashi Kinoshita (Château de Courban), en Côte-d'Or, et à Paris, Ryunosuke Naito (Pertinence), qui officie avec sa femme malaisienne Kwen Liew côté pâtisserie, et ses compatriotes Takayuki Nameura (Montée) et Ken Kawasaki, décrochent une étoile. "Les Japonais ont une très grande technicité, une capacité d'exécution extrêmement précise en cuisine", souligne Michael Ellis.

A Paris toujours, d'autres chefs d'origine étrangère sont distingués comme le Libanais Alan Geaam, le Danois Andreas Moller (Copenhague), le Grec Andréas Mavrommatis, le Canadien Noam Gedalof (Comice).

Dans cette promotion 2018 dont la marraine est Anne-Sophie Pic, seule femme à la tête d'un trois étoiles en France, les femmes sont quasiment absentes, on en compte seulement deux dans les nouvelles tables classées une étoile, écompensées aux côtés de leur partenaire.

Les plus jeunes promus sont Anthony Lumet (Le Pousse Pied, à La Tranche-sur-Mer, en Vendée), et Guillaume Mombroise, du Sept à Toulouse, qui décrochent une première étoile à 27 ans.

(sources : communiqué Michelin -HR-infos-AFP)

6

Les nouvelles étoiles du guide MICHELIN 2018
3 ETOILES
  •  Le Castellet (83), Christophe Bacquié
  • Manigod (74),  La Maison des Bois – Marc Veyrat

2 ETOILES

  • Saint-Amour-Bellevue (71) – Au 14 Février
  • Lyon (69) – Takao Takano
  • Talloires (74) – Jean Sulpice
  • La Turbie (06) – Hostellerie Jérôme
  • Nice (06) – Flaveur
1 ETOILES
  • Aix-en-Provence / Le Puy-Sainte-Réparade (13) Louison
  •  Les Baux-de-Provence (13) – La Table de Manville
  •  Bordeaux (33) Garopapilles
  •  Bordeaux (33) La Table d’Hotes – Le Quatrième Mur
  •  Boulogne-Billancourt (92) – Jean Chauvel
  •  Bourgoin-Jallieu / La Grive (38) – L’Émulsion
  •  Carcassonne (11) – Le Barbacane
  •  Châlons-en-Champagne (51) – Jérôme Feck
  •  Courban (21) – Château de Courban
  •  Dampmart (77) – Le Quincangrogne
  •  Deauville (14) – L’Essentiel
  • Évian-les-Bains (74)-  Les Fresques
  • Issoire (63) L’Atelier – Yssoirien
  • Laubach (67) – La Merise
  • Leucate (11) – Le Grand Cap
  • Lille / Marc-en-Baroeul (59) – Le Marcq
  • Limoges / Saint-Martin-du-Fault (87) –  Chapelle Saint-Martin
  • Mâcon / Fuissé (71) – L’O des Vignes
  • Le Mans (72) L’Auberge de Bagatelle
  • Marcolès (15) Auberge de la Tour
  • Mûr-de-Bretagne (22) Auberge Grand’Maison
  • Nancy (54) – Transparence « La Table de Patrick Fréchin »
  • Paris 5e-  Mavrommatis
  • Paris 6e-  Emporio Armani Caffè
  • Paris 6e – Quinsou
  • Paris 7e – Loiseau Rive Gauche
  • Paris 7e – Pertinence
  • Paris 8e – Copenhague
  • Paris 8e – L’Écrin
  • Paris 11e – Le Chateaubriand
  • Paris 12e – Table – Bruno Verjus
  • Paris 14e-  Montée
  • Paris 16e – Alan Geaam
  • Paris 16e – Comice
  • Paris 16e – Étude
  • Paris18e – L’Arcane
  • Paris18e – Ken Kawasaki
  • Pauillac (33) – Château de Cordeillan Bages
  • Porto-Vecchio (2A) – U Santa Marina
  • Rennes (35) – Ima
  • La Rochelle / La Jarrie (17) – L’Hysope
  • Rolleboise (78) – Le Domaine de la Corniche
  • Saint-Cyprien (66) – L’Almandin
  • Saint-Lô (50) – Intuition
  • Sartène (2A) – La Table de la Ferme
  • Toulouse (31) – SEPT
  • La Tranche-sur-Mer (85) – Le Pousse Pied
  • Valbonne (06) – Lou Cigalon-Maison Martin
  • Verfeil (31) – La Promenade
  • Villeneuve-sur-Lot / Saint-Sylvestre-sur-Lot (47) – Le Jasmin
Il reste « La Bible » des guides gastronomiques

Le guide Michelin France 2018 présente une sélection d’environ 4300 restaurants (4360 en 2017) et 2800 hôtels et maisons d’hôtels (3200 en 2017). Disponible  à partir du 9 février au prix (inchangé) de 24,90 €.

 

Les étoiles supprimées en 2018
3 étoiles supprimées
  • Laguiole (Aveyron) : restaurant Bras (retiré à la demande de Sébastien Bras)
2 étoiles supprimées
  • Courchevel / Courchevel 1850 (Savoie) : Pierre Gagnaire pour les Airelles
  • Val-Thorens (Savoie) : Jean Sulpice
Passe de 2 à 1 étoile
  • Le Bourget du Lac (Savoie) : Le Bateau Ivre, Ombremont
  • Lorient (Morbihan) : L’Amphitryon
Les 1 étoile supprimées
  • Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône) : L’Esprit de la Violette (fermé)
  • Briollay (Maine-et-Loire)  : Château de Noirieux
  • Annecy (Haute-Savoie) : La Ciboulette
  • Annonay (Ardèche) : Le W
  • Antibes / Cap d’Antibes (Alpes-Maritimes) : Bacon
  • Auxerre (Yonne)  :  L’Aspérule
  • Beaune / Pernand-Vergelesses (Côte-d’Or) : Le Charlemagne
  • Béziers (Hérault) : Octopus
  • Bosdarros (Pyrénées-Atlantiques) : Auberge Labarthe
  • Brive-la-Gaillarde / à Varetz (Corrèze) : Château de Castel Novel
  • Dijon (Côte-d’Or) : La Maison des Cariatides
  • Épernay / Vinay (Marne) : La Briqueterie
  • Erbalunga (2B) : Le Pirate
  • Grasse / à Magagnosc (Alpes-Maritime) : Au Fil du Temps
  • Hennebont (Morbihan) : Château de Locguénolé
  • Langon (Gironde)  : Claude Darroze
  • Lille (59) : La Laiterie
  • Lille/ à Gruson (59) : L’Arbre
  • Lumio (Haute-Corse) : Chez Charles
  • Lyon (Rhône):  L’Alexandrin
  • Missilac (Loire-Atlantique) : Le Montaigu
  • Montreuil (62) : Château de Montreuil
  • Paris 5e  : Itinéraires (fermé)
  • Paris 5e : Sola
  • Paris 7° : Les Fables de la Fontaine
  • Paris 7° : Il Vino d’Enrico Bernardo (fermé)
  • Paris 8° : La Table du Lancaster
  • Paris 16° : Relais d’Auteuil (nb  fermé)
  • Pont Aven (29) : Le Moulin de Rosmadec (fermé)
  • Poitiers / Saint Benoît (86) : Passions et Gourmandises (fermé)
  • Port-Lesney (39) : Château de Germigney
  • Pringy (77) : L’Inédit
  • Puteaux (92) : L’Escargot 1903
  • Quimper (29) : L’Ambroisie
  • Rennes (Ile-et-Vilaine) : Aozen
  • Rodez (12) : Goût et Couleurs
  • Saint-Emilion (33) : Les Belles Perdrix de Troplong Mondot
  • Tarare (69) : Jean Brouilly
  • Terrasson-Lavilledieu (24) : L’Imaginaire
  • Tournus (71) : Quartier Gourmand
  • Trébeurden (22) : Manoir de Lan-Kerellec
  • Villefranche-sur-Saône (69) : Le Juliénas – Fabrice Roche
  • Villeneuve-sur-Lot (47) : La Table des Sens
Christophe Bacquié réagit sur Europe 1

VOS RÉACTIONS

Laissez votre commentaire